Éco-Business

Les crash-tests Euro NCAP évoluent

De nouvelles épreuves et évaluations figurent dans le protocole 2020 des tests réalisés par l’organisme Euro NCAP en charge de mesurer la sécurité des voitures de tourisme. Parmi elles, l’introduction d’une nouvelle collision frontale avec une barrière mobile lancée à 50 km/h au même titre que le véhicule qu’elle percute. Explications…

Indépendant par rapport aux constructeurs automobiles, l’Euro NCAP s’inscrit aussi dans une démarche d’amélioration continue. En effet, l’organisme européen en charge de l’évaluation de la sécurité de toutes les nouvelles voitures produites en série, modifie tous les 2 ans ses protocoles de tests. Outre un durcissement de ces derniers, de nouvelles épreuves peuvent apparaître. Ce sera le cas cette année où de gros changements sont prévus. À commencer par le traditionnel choc frontal qui, durant plus de 2 décennies consistait à «crasher» un véhicule à 64 km/h contre un mur fixe. Désormais (et c’est la grande nouveauté du protocole 2020), il sera question d’une barrière mobile et déformable en mouvance à 50 km/h vers le véhicule testé et lui aussi lancé à la même vitesse (photo). En accidentologie, ce scénario se rapproche encore plus de la réalité quotidienne d’une collision entre deux véhicules dans un croisement où à un feu rouge brûlé par un automobiliste. L’Euro NCAP innove dans le sens où cette barrière sera équipée de capteurs et permettra de mesurer comment l’avant du véhicule testé inflige des dégâts à un autre véhicule. À l’intérieur, les ingénieurs d’Euro NCAP pourront analyser de façon encore plus pointue les effets et blessures occasionnés aux occupants grâce à l’utilisation d’un nouveau «dummy» baptisé Thor. Selon ces experts, ce mannequin de crash-tests se présente comme étant le plus évolué au monde. Autre nouveauté de cette année, l’épreuve dite «far-side impact» qui viendra évaluer le comportement du siège et de son occupant lors d’une collision latérale et plus particulièrement en vue de mesurer les risques de blessures mutuelles entre le conducteur et son passager avant. Objectif : inciter à la généralisation de l’airbag central entre les sièges, y compris sur les petites voitures, comme cela est déjà proposé par la nouvelle Honda Jazz.


D’autres évaluations inédites
Ce nouveau protocole 2020 se penchera aussi sur l’efficacité des systèmes d’aide et d’assistance à la conduite. Feront ainsi l’objet d’une évaluation les détecteurs de piéton en marche arrière, l’alerte sur la présence d’un véhicule lors d’un changement de voie ou encore les systèmes de détection de somnolence du conducteur. L’entrée en vigueur de ce nouveau protocole et ses critères auront immanquablement une incidence sur le nombre d’étoiles décrochées par les voitures lors de leur prochain passage dans les laboratoires de l’Euro NCAP. «L’impact de ces mises à jour sera important sur la note accordée», a ainsi indiqué ledit organisme, invitant les consommateurs à «être prudents lorsqu’ils compareront les derniers résultats avec les notes des années précédentes».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer