Maroc

Les cadeaux de Pedro Sanchez

La première visite officielle du chef du gouvernement espagnol fut un succès à en croire la presse espagnole. Celle-ci a mis l’accent sur les différentes annonces faites par le socialiste en chef espagnol lors de son premier déplacement sous nos cieux. Car Sanchez est venu avec des cadeaux sous le bras. Le plus important fut cette proposition surprise de candidature conjointe entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal pour l’organisation de la Coupe du monde 2030. L’annonce a pris tout le monde de court. Même le premier ministre portugais a démenti toute connaissance ou concertation avec Madrid à ce sujet !


Mais passons ! Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez a eu finalement son audience royale avec le souverain marocain et c’est ce qui compte pour la Moncloa. Certaines mauvaises langues en Espagne insinuaient que Pedro Sanchez résistait à effectuer ce premier voyage sous nos latitudes, car le palais ne lui garantissant pas la rencontre avec le souverain, pour des problèmes d’agenda !

Or, avant de débarquer à Rabat, la Primature espagnole a préparé son arrivée. La veille de sa visite, le gouvernement socialiste a distillé ses messages à l’adresse des autorités marocaines via des sorties sur les colonnes d’El Pais, le quotidien madrilène apprécié de Rabat. Le journal espagnol fut d’ailleurs le premier à annoncer la proposition de Sanchez aux autorités marocaines concernant l’organisation de la Coupe du Monde.

Dans la presse espagnole, Sanchez était élogieux à l’égard du souverain et son “leadership pour un rapprochement avec l’Afrique”. Le chef du gouvernement ibérique a aussi salué l’approche du souverain en matière de migration, ajoute l’agence Europa Press.

Avec le premier ministre marocain Saadeddine El Othmani, Sanchez a abordé la célébration de la réunion de haut niveau maroco-espagnole en 2019. La dernière remonte à 2015 et fut organisée à Madrid. Il était question aussi de préparer la visite du roi d’Espagne, prévue en 2019.

Sur un autre registre, et selon El Pais, les deux gouvernements se sont mis d’accord sur le renforcement de la politique de retour des “sans-papiers”. Madrid espère que les autorités marocaines revoient à la hausse le quota des refoulés via Sebta et Mélilia. Ce dernier était fixé à 25 personnes par jour et il semblerait que les autorités marocaines l’ont réduit à 10, sans en aviser leurs homologues espagnols, a relevé El Pais.

Selon ce dernier, le Maroc a admis le rapatriement de 3.000 migrants marocains en situation irrégulière depuis le début de l’année, contre 4.450 durant l’exercice précédent.

En contrepartie, Sanchez s’est engagé à formuler une requête d’aide permanente au profit du royaume de la part de l’Union européenne, pour contenir les flux migratoires. L’idée de Madrid est de convertir les 140 millions d’euros promis par Bruxelles, en une aide structurale qui sera prévue dans le budget européen couvrant l’exercice 2012-2027.

En outre Sanchez et El Othmani ont remis sur le tapis le lancement du projet du troisième câble électrique sous-marin entre les deux pays afin de relier les deux marchés électriques, souligne El Pais. Un sommet économique entre les deux pays est aussi dans l’agence des relations bilatérales.

À souligner que Sanchez sera de retour bientôt parmi nous. Celui-ci a confirmé sa participation au sommet onusien sur les migrations, prévu les 10 et 11 à Marrakech.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer