Now Reading
Leçon de dissuasion

Leçon de dissuasion

On n’a pas cessé de répéter que la dissuasion est le meilleur prélude au respect de la loi. Le prononcé de jugement par un tribunal de Rabat, vient montrer la voie à la sévérité nécessaire face à une violence de plus en plus montante. On rappelle que la capitale s’est doté de bus flambants neufs et modernes, de quoi satisfaire une population qui a trop souffert d’une flotte à la fois réduite en nombre et techniquement obsolète. Sauf que cette première vague de 150 bus, sur une quantité globale de 500, a subi quelques dégâts dès le premier jour. Des délinquants ont eu la fâcheuse idée de les bombarder de projectiles. L’un d’eux a écopé d’un jugement de trois années de prison ferme. Il n’est jamais bon de se réjouir à la condamnation d’un citoyen sauf que dans certains cas, l’intérêt de la communauté passe avant tout. Et dans ce cas, l’intérêt de la ville de Rabat, c’est de voir ces énergumènes derrière les barreaux. Car, ce qui alimente la violence, c’est justement la légèreté des jugements face aux dépassements de certains voyous.

Flash back. Un certain jeudi noir, des centaines de jeunes délinquants ont tout ravagé à Casablanca, sur leur chemin au stade Mohammed VI. Tous ceux qui furent incarcérés ont été libérés quelques jours après. Depuis lors, la violence dans l’enceinte des stades, et autour, s’est exaspérée ! On ne peut que saluer ce magistrat qui a pris ses responsabilités et a appuyé sur le champignon. Nous continuons d’espérer que les juges du royaume en fassent de même face à ces «malades» qui terrorisent les Marocains dans leur sérénité d’âme et leur intégrité physique. La société marocaine est unanime face aux actes de délinquances qui alimente désormais le quotidien des citoyens. C’est un ras-le-bol général auquel il y a lieu de remédier sans délai avec sévérité et fermeté.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés