Now Reading
Le sultan Qabous d’Oman est mort, son cousin Haitham ben Tarek succède

Le sultan Qabous d’Oman est mort, son cousin Haitham ben Tarek succède

Le sultan Qabous d’Oman est mort à l’âge de 79 ans après un demi-siècle de règne à la tête de ce pays stable et neutre dans un Golfe sous tension, et sa succession s’est déroulée rapidement avec la désignation samedi d’un de ses cousins, Haitham ben Tarek.

Des centaines de personnes se sont réunies en matinée dans la Grande mosquée à Mascate pour assister aux funérailles. Son cercueil porté par plusieurs hommes a fendu la foule dans l’édifice, selon des images de la télévision publique. Le sultan défunt a ensuite été enterré dans le cimetière royal d’Oman.

“C’est avec tristesse (…) que le sultanat d’Oman pleure notre sultan Qabous ben Saïd qui a été rappelé à Dieu vendredi soir”, a indiqué sur Twitter le ministère de l’Information, citant un communiqué du cabinet royal.

Le 31 décembre, les médias d’Etat avaient annoncé que le sultan se trouvait dans un “état stable” après des rumeurs sur sa santé. Ses multiples hospitalisations en Allemagne avaient suscité des inquiétudes sur sa succession et la stabilité de ce pays du Golfe. Mais cette succession s’est déroulée rapidement avec la désignation du ministre du Patrimoine et de la Culture et cousin du défunt sultan.

“Haitham ben Tarek a prêté serment comme nouveau souverain (…) après une réunion de la famille royale qui a validé le choix (d’un successeur fait par le défunt) sultan”, a écrit le gouvernement sur Twitter. Haitham ben Tarek, un passionné de sport de 65 ans, a été sous-secrétaire du ministère des Affaires étrangères pour les affaires politiques, avant de devenir ministre du Patrimoine et de la Culture au milieu des années 1990. Il a également été le premier dirigeant de la Fédération de football d’Oman au début des années 1980 et est président du comité “Vision 2040” d’Oman, un plan de réformes socio-économiques.

Sous le règne du sultan Qabous, Oman a consolidé son rôle de pays modéré et neutre dans un Golfe secoué de tensions, notamment en raison de l’inimitié entre les Etats-Unis, alliés des Etats arabes du Golfe, et l’Iran. 

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a rendu hommage  au sultan Qabous d’Oman, déplorant “une perte pour la région”. M. Zarif a présenté ses condoléances en arabe sur Twitter et félicité le nouveau sultan d’Oman, Haitham ben Tarek, “espérant que les relations (entre les deux pays) grandissent comme par le passé et que l’avenir s’inspire du passé”.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a salué un “dirigeant exceptionnellement sage et respecté” qui était impliqué “dans la paix et l’entente entre les nations”.

Lire aussi

“Nous allons suivre la voie tracée par le sultan défunt”, a déclaré Haitham ben Tarek, dans son premier discours en sa qualité de nouveau sultan.

Il s’est en effet engagé à poursuivre une “politique étrangère basée sur la coexistence pacifique entre les nations (…) et sur la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres, dans le respect de la souveraineté des nations et de la coopération internationale”. Il a ajouté que son pays continuerait “comme sous le règne du sultan Qabous à favoriser des solutions pacifiques” aux crises régionales et mondiales.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés