Eco-Business

Le secteur touristique attend son protocole sanitaire

Alors que les professionnels demandent l’accélération de l’élaboration du protocole sanitaire -que plusieurs destinations ont déjà mis en place- le ministère du Tourisme a lancé l’appel d’offre relatif à la réalisation d’un manuel. Les résultats devraient être connus ce lundi.

À 10 jours de la levée maîtrisée du confinement au Maroc, le tourisme, à l’arrêt depuis la mi-mars, ne dispose d’aucune visibilité quant à la reprise. Dans le bassin méditerranéen, premier espace touristique mondial, plusieurs destinations ont annoncé la reprise de leurs activités, notamment l’Espagne, le Portugal, la Croatie, la Grèce, Chypre, Malte et dernièrement la Tunisie, qui a déjà élaboré son protocole sanitaire dans le cadre de la préparation de la reprise de l’activité touristique après la pandémie de coronavirus. Ce manuel prévoit essentiellement le respect des règles d’hygiène et de sécurité sanitaire tout au long du parcours clients, de leur accueil à leur départ, ainsi que du personnel des établissements touristiques. Qu’en est-il du Maroc? De sources professionnelles, la Confédération nationale du tourisme (CNT) et la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH) ont demandé, la semaine dernière, au ministère du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, l’accélération de la préparation de ce protocole ou manuel sanitaire. Sur ce point, le département piloté par Nadia Fettah est en train d’élaborer ce protocole sanitaire dans le cadre d’un appel d’offres à travers la Direction de la réglementation, du développement et de la qualité, avec le concours du ministère de la Santé et de l’Intérieur.


Trois cabinets en lice
Au moment où nous mettions sous presse, l’ouverture des plis pour le choix d’un cabinet spécialisé n’avait pas encore eu lieu, selon des sources professionnelles. Néanmoins, trois cabinets ont déjà manifesté leur intérêt, et les résultats de ce marché devraient être connus ce lundi. En attendant, le projet d’élaboration d’un guide de mesures doit également être validé par les autorités sanitaires. Les mesures post-Covid-19 à mettre en place au sein des établissements d’hébergement dans le cadre de ce protocole concerneront la conception de modules de formation à distance et la mise en place d’une checklist pour l’auto-évaluation des établissements et la mise en place d’une déclaration sur l’honneur. Par ailleurs, une 2e phase sera déployée pour faire évoluer ledit guide vers une certification si celle-ci venait à être exigée par les partenaires étrangers. Du côté des professionnels, qui considèrent que la destination Maroc a accusé du retard sur ce point, ceux-ci estiment que le royaume doit avancer, à l’instar des autres destinations, la date d’ouverture des établissements touristiques.

Les TO attendent la reprise
«Bien que la reprise soit liée à d’autres paramètres, notamment l’ouverture des frontière et de l’espace aérien ainsi que la situation sanitaire, le protocole sanitaire et la date de reprise sont aussi des outils de communication et de marketing», déclare un professionnel. Pour d’autres, «les clients et les tour-opérateurs doivent savoir, avant de se décider à voyager ou de programmer un voyage, que les mesures répondent à leurs besoins de sécurité sanitaire». Quoi qu’il en soit, des grossistes commencent déjà à s’enquérir, auprès des professionnels marocains, de la date de reprise de l’activité pour la destination Maroc. Plusieurs chaînes touristiques internationales et nationales ont élaboré leur propre protocole sanitaire. «Les professionnels ont besoin d’au moins 10 à 15 jours pour s’approprier le protocole ou le manuel sanitaire, surtout pour la formation du personnel et les besoins d’approvisionnement en matériel nécessaire», ajoute un hôtelier.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer