Politique

Le président du Conseil saoudien de la Choura en visite au Maroc

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a eu, lundi à Rabat, des entretiens avec le président du Conseil saoudien de la Choura, Abdullah Ibn Muhammad Al-Sheikh.

Auparavant, dans le cadre de cette même visite, le Président du Conseil Saoudien de la Choura s’est entretenu avec Habib El Malki, Président de la Chambre des représentants.


Lors de cet entretien auquel a été présent l’ambassadeur de l’Arabie saoudite à Rabat, le Président de la Chambre des Représentants s’est félicité des relations distinguées unissant le Maroc et l’Arabie saoudite.

El Malki a salué la position de l’Arabie Saoudite favorable à l’intégrité territoriale du Maroc et a appelé à la consolidation des échanges économique et commercial entre les deux pays en soulignant l’importance du renforcement des liaisons aérienne et maritime entre les deux pays.

De son côté, le Président du Conseil Saoudien de la Choura a mis en exergue les énormes opportunités pour le renforcement de l’échange touristique en particulier. De même, il a adressé une invitation à El Malki pour effectuer une visite de travail en Arabie Saoudite, qui sera une occasion d’institutionnaliser les relations entre les deux institutions législatives par la signature d’un mémorandum de coopération entre elles.

 

Al-Sheikh a par ailleurs rencontré le chef de gouvernement Saad Eddine El Otmani. Lors de leur entrevue, les deux parties ont affirmé la volonté des deux royaumes d’œuvrer de concert pour hisser, à un niveau supérieur, la coopération bilatérale dans tous les domaines, économique, politique et diplomatique, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

El Otmani a, en outre, salué la position de l’Arabie Saoudite concernant la question du Sahara marocain, notant que le roi Mohammed VI accorde une grande importance à la stabilité et à la sécurité et que la souveraineté des pays et les intérêts des peuples doivent passer avant toute autre considération.

Pour sa part, Abdullah Ibn Muhammad Al-Sheikh s’est félicité des grands chantiers et projets structurants lancés par le Maroc, notamment sous le règne du roi Mohammed VI, citant, à titre d’exemple, le port Tanger-Med et la Centrale solaire Noor des énergies renouvelables.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer