Maroc

Le ministère des droits de l’Homme fait le point sur l’inscription des détenus aux programmes scolaires

Selon les chiffres présentés ce lundi à Rabat par le ministre chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid, pas moins de 930 étudiants prisonniers sont inscrits au titre de l’année 2019-2020 dans le cadre des mesures prises pour que les détenus jouissent du droit d’accès à l’enseignement. 

En réponse à une question orale sur « l’amélioration des conditions d’accès des détenus à l’enseignement » présentée par le groupe PJD à la Chambre des représentants, le ministre a souligné que dans le cadre des mesures prises en la matière, plusieurs accords ont été signés entre la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et sept universités nationales.


Il a cité la convention signée avec le ministère l’Éducation nationale, l’Université Mohammed V de Rabat et la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus afin de définir un cadre général pour la création d’espaces de formation universitaire dans les anciens locaux du Centre de réforme et de rééducation de Salé au profit des prisonniers qualifiés inscrits dans les diverses facultés relevant de cette université.

« Les bénéficiaires verront leur droit aux diverses filières de l’enseignement supérieur garanti conformément aux normes juridiques en vigueur dans ce domaine, à l’exception de certaines disciplines où la présence demeure obligatoire comme pour les facultés de médecine et des sciences », a-t-il fait observer.

M. Ramid a en outre mis en avant les efforts déployés en matière de formation universitaire en vue d’assurer les conditions optimales de qualification et de réinsertion, soulignant que les efforts fournis à cet égard ont permis une amélioration significative de la situation carcérale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer