Now Reading
Le Maroc se joint à l’UA dans la lutte contre les conflits armés

Le Maroc se joint à l’UA dans la lutte contre les conflits armés

Le Maroc participe actuellement au Conseil exécutif de l’Union africaine, en prélude du sommet des chefs d’État et de gouvernement, prévu le 9 février. La délégation marocaine tient à sa tête l’ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi.

A l’ouverture de cette session, le président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, a présenté le bilan de l’organisation au titre de l’année 2019 et les perspectives pour 2020. Il a, dans ce contexte, noté une amélioration en matière de gouvernance notamment financière au sein des mécanismes de l’UA et l’amélioration de la coordination entre les différents organes de l’organisation.

L’Union africaine place l’année 2020 sous le thème : « Faire taire les armes: créer des conditions propices au développement de l’Afrique », Moussa Faki Mahamat a, dans ce sens, fait référence à  la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECA), soulignant qu’il s’agit d’un projet stratégique qui interpelle tout le continent et exige des pays africains d’en maîtriser de tous les aspects.

Les défis sécuritaires

Sur le plan sécuritaire, le président de la commission africaine a souligné que les défis sécuritaire représentent une source de préoccupation majeure, le regain des conflits armés dans certaines régions et les infiltrations de groupes extrémistes notamment au Mozambique renforcent le combat de l’UA dans ses efforts de faire taire les armes, a-t-il insisté. Les ministres des Affaires étrangères examineront la note conceptuelle et la feuille de route sur le thème de l’année.

L’ordre du jour de cette session du Conseil exécutif comporte notamment l’examen du rapport de la 39e session ordinaire du Comité des Représentants permanents (COREP), du rapport annuel sur les activités de l’union et de ses organes, du rapport sur le thème de l’année 2019, « année des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées internes : vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique » et du rapport des comités du Conseil exécutif et des comités ad hoc.

Le Conseil exécutif se penchera également sur le rapport de la réunion conjointe du Comité ministériel sur le barème des contributions et du Comité F15, du Comité ministériel sur les candidatures africaines au système international, du Comité ministériel de suivi de la mise en œuvre de l’Agenda 2063 et du Comité ministériel sur la Cour pénale internationale.

Lire aussi

Le Conseil exécutif se penchera par ailleurs sur les offres des États membres d’accueillir le Centre africain d’excellence du marché inclusif (AIMEC), la mise à jour sur la stratégie de transformation numérique de l’Afrique (2020-2030) et les progrès accomplis par la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Cette session sera notamment marquée par les élections d’un membre masculin du Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant, de six membres de la Commission de l’UA sur le droit international (CUADI), d’un membre du Conseil consultatif de l’UA sur la corruption et de dix membres du Conseil de paix et de sécurité (CPS).

Avec MAP

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés