Now Reading
Le Maroc intègre la Banque des règlements internationaux

Le Maroc intègre la Banque des règlements internationaux

 

La Banque des règlements internationaux (BRI), en anglais Bank for International Settlements, BIS est une organisation financière internationale, créée en 1930, sous la forme juridique d’une société anonyme, dont les actionnaires sont des Banques centrales. Située en Suisse, elle se définit comme étant la «banque des banques centrales», sa principale mission est la coopération entre banques centrales, elle joue un rôle déterminant dans la gestion des réserves de devises de ces institutions.

Élargissant sa composition pour la première fois depuis 2011, la BRI va ajouter trois nouveaux pays à sa liste. Les Banques centrales du Koweït, du Maroc et du Vietnam rejoindront la BRI, ce qui portera à 63 le nombre total de ses membres. Jens Weidmann, président du Conseil d’administration de la BRI, a salué cette expansion et a déclaré: “l’examen de l’adhésion à intervalles réguliers garantit que la base d’adhésion reste conforme au profil mondial de la banque et à son mandat de promouvoir la stabilité monétaire et financière mondiale”.

Convoquée également à Bâle, la Global Economy Meeting (GEM) a décidé d’élargir la composition de deux des comités des Banques centrales basés à la BRI, le Comité sur le système financier mondial (CGFS) et le Comité des marchés. Le CGFS, un forum de la Banque centrale pour le suivi et l’analyse des grands problèmes du système financier, invitera l’Argentine, la Russie, l’Arabie saoudite, l’Afrique du Sud et la Thaïlande à se joindre. Cela portera le nombre de membres de la Banque centrale à 28.Le Comité des marchés, qui surveille l’évolution des marchés financiers, invitera l’Indonésie, la Malaisie, la Russie, l’Afrique du Sud et la Turquie à se joindre. Cela portera le nombre de membres de la Banque centrale à 27.

Lire aussi

Le président du GEM, Mark Carney, a déclaré que, suite à l’expansion, les économies de marché émergentes (EME) représenteraient environ les deux cinquièmes des membres de chaque comité. “Au cours de la dernière décennie, les économies émergentes sont devenues beaucoup plus grandes et toujours plus connectées au système financier mondial. Le fait d’avoir un éventail représentatif de vues sur les marchés financiers et les questions monétaires bénéficiera aux citoyens des économies émergentes et des économies avancées”, a-t-il déclaré.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés