Now Reading
Le Maroc et le Québec déterminés à impulser la coopération parlementaire bilatérale

Le Maroc et le Québec déterminés à impulser la coopération parlementaire bilatérale

Les moyens d’impulser la coopération parlementaire entre le Maroc et le Québec ont été au menu d’un entretien entre le nouveau président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, et la Consule générale du Maroc à Montréal, Habiba Zemmouri.

Au cours de cette entrevue, qui s’est déroulée mercredi à Québec, les deux parties ont souligné l’impératif de promouvoir la coopération bilatérale à travers la Commission parlementaire mixte Maroc-Québec et de développer l’échange d’expériences et d’expertises dans le domaine législatif.

A cette occasion, Zemmouri a mis en évidence les relations d’amitié et de coopération parlementaire unissant le Maroc et le Québec, depuis la signature de l’Entente du 16 mai 2012, portant création d’une Commission permanente interparlementaire entre la Chambre des représentants et l’Assemblée nationale du Québec. Une coopération prometteuse que le royaume oeuvre à raffermir pour en faire un modèle de partenariat bénéfique et mutuellement avantageux.

Lire aussi

La diplomate a, en outre, mis en avant les progrès constants que connait le Maroc, notamment sur les plans politique, économique et social. Elle a mis l’accent, dans ce sens, sur les réformes institutionnelles et juridiques engagées par le royaume depuis 2011. Il s’agit, a-t-elle dit, de l’adoption de la nouvelle Constitution marocaine qui constitue une véritable charte citoyenne des droits et des libertés ancrée dans le référentiel universel des droits de l’homme et qui consacre les choix démocratiques du pays en termes de pluralisme et de parité homme-femme comme en témoignent le code de la famille et le code de la nationalité.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés