Maroc

Le bilan de Ford : Le verre à moitié plein

Ford et son importateur dressent un bilan positif de leur activité au Maroc au terme de l’année écoulée. L’Ovale bleu annonce aussi une belle offensive-produit pour 2018.


Avec quasiment 14.500 véhicules Ford, nouvellement immatriculés en 2017, les ventes de Scama (Groupe Auto-Hall) ont subi un repli annuel à deux chiffres, soit -12%. Pour autant, l’heure n’est ni aux lamentations, ni au désespoir. Et pour cause, le bilan de l’importateur de Ford reste positif à plusieurs égards. À commencer par une série d’acquis consolidés, à savoir, la troisième place du marché (derrière le duo Dacia-Renault), une part de marché élevée (8,5%) et surtout un leadership incontesté sur le segment des véhicules utilitaires, grâce à la gamme Transit. À y voir de plus près, les performances commerciales de la Scama sont honorables, dans le sens où elles interviennent sur un marché âprement disputé, avec une gamme n’ayant guère été enrichie de véritables nouveautés, hormis le Kuga restylé et les ludospaces Connect qui ont été lancés en fin d’année. Au contraire, l’importateur de l’Ovale bleu peut se targuer d’avoir maintenu des volumes de ventes élevées pour sa Fiesta, modèle arrivé en fin de vie, mais ayant tout de même trouvé plus de 7.400 nouveaux clients l’an dernier. D’où les propos d’Achraf El Boustani, directeur général de Ford pour l’Afrique du Nord, qui a déclaré : «En 2017, Ford est parvenu à maintenir son positionnement au Maroc et à conforter son rang parmi les trois marques les plus vendues sur le marché». Puis de reconnaître : «Cette réussite reflète la qualité de nos véhicules de classe mondiale, la force de notre service client et le dynamisme de notre partenaire local, Scama-AutoHall». 2017 a également vu la montée en puissance des activités achats de la filiale nord-africaine de Ford, dont les opérations d’approvisionnement se sont chiffrées à plus de 700 millions d’euros et contribué à créer plus de 6.000 emplois indirects, le tout au profit des fournisseurs locaux. «Ces opérations d’achat ont participé à la création d’un écosystème local à partir du parc industriel de Tanger», indique Ford dans un communiqué. L’année 2018 se présente sous de bons auspices avec une belle offensive-produit qui débutera, le mois prochain, avec le lancement de la nouvelle génération de la Fiesta. Viendront ensuite et à l’occasion du Salon, une version «access» du Kuga (1.5 TDCi et 4×2), puis surtout le très attendu EcoSport (photo). Ce dernier pourra compter sur son design frais et ses motorisations (1.5 TDCi de 100 ch et 1.0 l essence EcoBoost de 125 ch avec boîte auto). En fin d’année, la gamme Ford accueillera la nouvelle génération de la Focus qui, à coup sûr, contribuera à entretenir la dynamique enclenchée. Bref, le meilleur est à venir.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer