Now Reading
Lancement à Azrou de la saison de la pêche dans les eaux continentales

Lancement à Azrou de la saison de la pêche dans les eaux continentales

Le lancement officiel de la saison de la pêche dans les eaux continentales douces, au titre l’année 2018-2019, a eu lieu dimanche à Azrou, à l’initiative du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la désertification (HCEFLCD).

Cette opération concerne les eaux classées à salmonidés et aussi les plans d’eau d’Amghass qui sont à permis spéciaux. Cette opération a été lancée conformément aux orientations du HCEFLCD relatives à la réglementation annuelle de la pêche dans les eaux continentales fixant les réserves de pêche pendant la saison précitée.

Dans une déclaration à la MAP, le chef du Centre national d’Hydrobiologie et de Pisciculture d’Azrou, Mohamed Saddik, a mis l’accent sur l’importance de l’ouverture générale de la saison de la pêche dans les eaux continentales, en vertu de l’arrêté du HCEFLCD réglementant l’exercice de cette pêche, notant que le document fixe le nombre de poissons à pêcher par personne. Pour le plan d’eau Amghass 1, classé à truite, le nombre de poissons à pêcher est de huit unités avec le paiement d’un permis de pêche, a-t-il ajouté, notant que l’arrêté prévoit deux permis pour un seul pêcheur, soit un maximum de 16 poissons par pêcheur. 

Il s’agit, a-t-il dit, de la mise en œuvre d’une planification rationnelle inscrite dans une vision de gestion durable des ressources piscicoles, à travers les activités de la station piscicole de Ras El Ma qui consiste à produire annuellement plus de 2 millions alevins truites arc-en-ciel à des fins de repeuplement pour développer la pêche sportive. 

Lire aussi

M. Saddik a aussi fait savoir que cette activité vise à créer une chaine de valeur en tant que locomotive pour le développement local, à travers la création de nombreux services et postes d’emploi. Mettant en relief la position géographique stratégique du plan d’eau Amghass1, l’importance de ses zones humides et la stabilité des ressources en eau, le chef du Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture d’Azrou a ajouté que ce plan, qui attire de nombreux pêcheurs de diverses régions du Maroc, constitue un véritable espace qui se prête bien à l’élevage et au développement de la truite arc-en-ciel. 

 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés