Now Reading
La saison des festivals bat son plein

La saison des festivals bat son plein

Le festival Jawhara se tiendra les 4, 5 et 6 août à El Jadida, Azemmour et Bir Jdid. Le Moussem Moulay Abdellah sera organisé du 5 au 12 Août

La région des Doukkala se prépare à accueillir deux événements majeurs durant le mois d’août. Il s’agit de la 6e édition du festival musical Jawhara prévue à El Jadida, Azemmour et Bir Jdid, les 4, 5 et 6 août et du grand Moussem Moulay Abdellah programmé du 5 ou 12 août. Les organisateurs du festival Jawhara annoncent un programme artistique riche et varié rassemblant des artistes de musique arabe et occidentale moderne, traditionnelle, Chaabi, RAP, fusion et autres. Parallèlement aux spectacles des trois scènes, de multiples d’autres activités sont programmées. Ainsi, la place de la Fontaine de Sidi Bouzid se transformera tout le long du festival en un air de jeux pour enfants baptisé Jawhara Môme. Au programme aussi, des clowns, des marionnettes, de la magie, des concours de chant et de danse et même un concours de beauté «Miss JAWHARA Mômes» en plus d’un défilé de mode. Les baies d’El Jadida et de Sidi Bouzid accueilleront de nombreuses compétitions sportives.

Une Cité de toile avec plus de 23.600 tentes
Par ailleurs, le Moussem Moulay Abdellah se tiendra durant la même semaine. La cité des tentes qui se dresse chaque année sur les rives de l’océan Atlantique, à 9 km d’El Jadida, est un hommage solennel rendu à une terre ancestrale. L’objectif est de garder vivant le souvenir des batailles victorieuses contre l’occupant et manifester leur reconnaissance au patron des lieux Moulay Abdellah Amghaar. Les habitants de la région ont pris la coutume de venir dresser leurs tentes (plus de 23.600 tentes l’année dernière) aux pieds du sanctuaire et manifester, durant sept jours, leur ferveur et leur joie.

Les visiteurs s’adonnent à de nombreuses festivités d’ordre religieux ou autre, dont les fantasias qui rassemblent plus de 3600 cavaliers, les spectacles, les jeux et la fauconnerie des Doukkala. Ce grand moussem est également réputé pour son animation nocturne qui dure jusqu’aux premières lueurs du matin. Des orchestres musicaux et des troupes folkloriques se produisent et évoluent en permanence sur de nombreuses scènes aménagées au Moussem qui compte à son actif plusieurs autres divertissements et distractions foraines.

Lire aussi

Cette nouvelle édition du Moussem Moulay Abdellah connait des réformes radicales, accomplis par le précédent Conseil Collectif de Moulay Abdellah Amghar au niveau des infrastructures, bitumage des rues du centre, renouvellement du réseau de l’éclairage public afin d’anticiper l’augmentation des visiteurs et répondre aux besoins de développement de la région, ainsi que l’élargissement de la zone dans laquelle se déroule le moussem. La manifestation se verra renforcée cette année, par la présence effective de la SOREC (Société Royale de l’Encouragement du Cheval) à travers un village pour la sensibilisation des éleveurs de chevaux. Ainsi, la SOREC prévoit des espaces thématiques pour les procédures administratives, un espace alimentation, de reproduction et un autre espace bien être du cheval.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés