Maroc

La question migratoire au cœur des débats maroco-allemands

 
 

Après l’Espagne, la Belgique et la Bulgarie, l’Allemagne veut également placer ses pions dans le Royaume. Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération international, Nasser Bourita, s’est ainsi envolé à Berlin pour sa première visite avec son homologue allemand, Heiko Maas, nommé le 14 mars 2018, pour «renforcer et construire du partenariat Maroco-Allemand aussi bien au niveau bilatéral que celui de l’Europe». Et bien que les débats aient porté sur plusieurs questions, la crise migratoire demeure au cœur des préoccupations germaniques. En effet, s’exprimant lors d’une conférence de presse, le ministre allemand a relevé que le Royaume est un partenaire important de son pays non seulement dans le domaine migratoire et que la coopération intense entre Berlin et Rabat se reflète aussi dans le domaine de l’énergie solaire, notant que les deux pays disposent d’un important potentiel à même de renforcer davantage cette coopération.

«L’Allemagne perçoit le Maroc comme un acteur de stabilité et de paix en Méditerranée et appuie tous les efforts entrepris pour contribuer au développement et à l’émergence de cette région», note un communiqué du ministère. Les deux pays ont une vision partagée pour une Afrique capable de relever les défis de la stabilité, de la sécurité et du développement durable ainsi qu’un engagement mutuel de mettre leur partenariat bilatéral au service cette ambition. L’Allemagne compte profiter de l’expertise et de l’expérience du Royaume en Afrique, pour mettre en œuvre son plan visant à contribuer aux efforts de développement et la modernisation du Continent et améliorer le niveau de vie de ses populations, conclut le communiqué.


 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer