CarrièreMaroc

La nouvelle présidente de l’Université Hassan 1er installée dans ses fonctions

La nouvelle présidente de l’Université Hassan 1er de Settat, Khadija Essafi, a été installée dans ses fonctions, mercredi, lors d’une cérémonie présidée par le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha.

La nomination de la nouvelle présidente, troisième femme à occuper ce poste au Maroc, est une reconnaissance de son parcours académique et professionnel, ainsi qu’une consécration de son ambitieux projet de développement qui allie optimisation des potentialités de l’université, dépassement des contraintes et anticipation des enjeux futurs, a souligné Ouaouicha, en présence du gouverneur de la province de Settat, des doyens de facultés, de directeurs d’écoles supérieures et d’acteurs de la société civile.


Ce projet, qui vise à hisser l’université aux premiers rangs, repose essentiellement sur la qualité et la bonne gouvernance comme fondamentaux dans l’ensemble des domaines et aspects de gestion, a-t-il expliqué.

Ouaouicha a salué les réalisations accomplies durant le mandat de l’ancien président de l’université, Ahmed Nejmeddine depuis 2011, ce qui a rendu possible le lancement de plusieurs chantiers ayant permis de renforcer la position de l’université en tant qu’acteur du développement socio-économique.

Le ministre a, par ailleurs, considéré que les universités marocaines font face à plusieurs défis sur les plans de la formation, de la recherche et de la gouvernance, relevant que le ministère de tutelle compte s’y prendre de manière concerté avec l’ensemble des intervenants pour mettre au point un programme fixant les chantiers et les projets prioritaires.

De son côté,  Essafi a exprimé sa détermination à s’acquitter de ses nouvelles missions avec la sincérité et le sens de responsabilité qu’exigent un tel poste, à poursuivre les réformes, à être à l’écoute des corps étudiant, enseignant et administratif, ainsi qu’à consolider les liens de partenariat et de coopération avec les différentes composantes de la région Casablanca-Settat.

Essafi dispose d’une expérience de près de 30 ans en tant que professeure de l’enseignement supérieur, directrice de l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA) de Fès et vice-présidente de l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer