Now Reading
La Malaisie ferme sa porte aux déchets des autres pays

La Malaisie ferme sa porte aux déchets des autres pays

La Malaisie refuse d’être la “déchetterie du monde”. Les autorités ont annoncé ce lundi avoir renvoyé 150 conteneurs de déchets plastiques illégaux vers leurs pays d’origine, dont 43 vers la France. En effet, les pays de la région peinent à faire face à l’arrivage massif de conteneurs de déchets depuis la décision de la Chine en 2018 de cesser l’importation de déchets plastiques destinés à son industrie du recyclage, obligeant les pays développés à trouver de nouvelles destinations pour leurs déchets.

Le ministère de l’Environnement “continuera à se battre contre la pollution, notamment les déchets plastiques”, a expliqué la ministre de l’Environnement Yeo Bee Yin depuis la ville de Butterworth, qui abrite un port important dans le nord du pays et d’où plusieurs conteneurs sont partis.

150 conteneurs contenant quelque 3.737 tonnes de déchets ont été comptabilisés, dont 43 vers la France, 42 vers le Royaume-Uni, 17 vers les États-Unis et 11 vers le Canada. Le pays compte en expédier encore 110 prochainement, dont 60 vers les Etats-Unis, a relevé  Yeo Bee Yin, précisant que les pays exportateurs de déchets et les compagnies maritimes “ont assumé le coût du retour” des conteneurs.

Lire aussi

“Nous ne voulons pas payer un seul centime. Les gens envoient des ordures chez nous, nous ne sommes pas censés payer pour les renvoyer”, a-t-elle déclaré. Plusieurs pays d’Asie du Sud-Est ont pratiqué la même politique ces derniers mois. L’Indonésie a réexpédié plusieurs centaines de conteneurs vers leurs pays d’origine et les Philippines ont renvoyé l’été dernier au Canada un cargo contenant une soixantaine de conteneurs.

 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés