Maroc

La guerre des langues au Parlement continue

Depuis l’arrivée des deux projets de loi au Parlement, relatifs à la langue amazighe et le Conseil des langues et de la culture marocaine, un consensus entre les parlementaires tarde à être trouvé…

Les membres du sous-comité, créé par les membres de la commission parlementaire permanente chargée de l’enseignement, de la culture et de la communication à la première Chambre, a tenu une réunion, mardi 14 avril, pour se pencher sur deux principaux points de l’ordre du jour : l’examen du projet de loi organique n° 26.16 qui définit les étapes de mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh et les modalités de son intégration dans l’enseignement et dans les différents secteurs prioritaires de la vie publique ainsi que le projet de loi organique n° 04-16 portant la création du Conseil national des langues et de la culture marocaine. Ces textes, prévus par la Constitution de 2011, sont en stand-by depuis quelques années.


Il semble que les députés n’ont pas encore réussi à trouver un terrain d’entente. L’Istiqlal, a soumis, à la Commission de la culture et de l’enseignement, des propositions de loi. Dans un communiqué, le groupe parlementaire annonce sa décision de se retirer du sous-comité et demande le retour rapide de la procédure législative prévue dans le règlement intérieur plutôt que la recherche d’un « consensus impossible entre la majorité du gouvernement ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer