Maroc

L’ONU lance la campagne mondiale des « 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles »

En commémoration de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, les Nations Unies au Maroc organisent, le samedi 23 novembre 2019 à Place el Harti (Place du 16 Novembre) à Gueliz, Marrakech, un village de sensibilisation et d’information sur les violences faites aux femmes et aux filles.

Le lancement officiel de la campagne aura lieu à 14h avec des mots commémoratifs et des animations artistiques. Les acteurs institutionnels – Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social, Ministère Public, Direction Générale de la Sûreté Nationale, Ministère de la Santé, Haut-Commissariat au Plan – onusiens, de la société civile et médiatiques seront présents pour animer des stands et échanger avec le grand public sur les efforts nationaux déployés pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles. 


Si les mouvements et associations de femmes, travaillent depuis longtemps sur l’accès à leurs droits, questionnant les inégalités, les discriminations et les violences vécues, et mobilisant l’opinion publique autour de cette cause, très peu d’initiatives ont été menées pour encourager les hommes à initier une réflexion sur eux-mêmes, sur ce qu’implique être homme dans leurs sociétés, et les vulnérabilités et les conséquences néfastes qui peuvent en découler. Pour y remédier, la campagne aura pour thème de mobilisation cette année « Masculinités positives : les hommes et les garçons rejettent les violences faites aux femmes et aux filles ». 

Essentiellement menée sous le hashtag officiel #Hit_Ana_Rajel cette édition a pour objectif de sensibiliser le grand public sur les rôles positifs des hommes et des garçons dans la promotion de l’égalité entre les sexes ainsi que dans la prévention de la violence l’égard des femmes et des filles. Dans ce cadre, la campagne connaîtra cette année la participation exceptionnelle d’artistes engagés, dont Fnaïre, Anis Chouchene, Moustapha Romli, Souad Sahel, Kabaret Cheikhats, Fayçal Azizi et Taoufiq Izeddiou qui exprimeront leur rejet des violences notamment à travers la musique, le slam, la danse et les arts plastiques.

Organisée depuis 2008 à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies, la campagne mondiale des « 16 Jours d’activisme contre la violence faite aux femmes et aux filles » se tient chaque année entre le 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et le 10 décembre, journée internationale des droits humains et constitue un appel à la mobilisation générale. Des actions de sensibilisation sont organisées tout au long de ces 16 jours afin de toucher le plus grand nombre, promouvoir et renforcer la sensibilisation, donner un nouvel élan aux efforts de mobilisation et partager les connaissances et les innovations. L’ONU Femmes, entité des Nations 

Unies pour l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes, coordonne la campagne des 16 jours d’activisme au nom du système des Nations Unies et œuvre pour attirer l’attention sur l’urgence d’éliminer la violence à l’égard des femmes. 






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page