CarrièreMaroc

L’«inégalité» rassemble universitaires et décideurs politiques à Casablanca

 


La Faculté des Lettres et des sciences humaines de Aïn Chock de Casablanca accueille, les 12 et 13 février, la 3e édition des Assises des sciences humaines et sociales du Maroc. L’objectif: identifier les voies et moyens pour mettre en dialogue les chercheurs et les politiques, afin d’agir sur les phénomènes d’inégalité.
 
L’UNESCO et la Commission nationale marocaine pour l’éducation, les sciences et la culture invitent les universitaires, praticiens du développement, acteurs de la société civile et responsables politiques à prendre part à ces assises portant sur le thème «Transformations sociales et inégalités – défis pour les droits humains?». Cette question vient à propos en 2018, marquée par la célébration du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. 
La question des inégalités se pose de manière récurrente dans une grande diversité de situations et de sociétés à travers le monde, souvent en réaction aux crises et aux limites des modèles de développement et de croissance à travers l’histoire. Toutefois, «Nous paierons cher le manque d’investissement et de capacités en matière de recherche en sciences humaines et sociales sur l’inégalité», matraque Phinith Chanthalangsy, spécialiste du Programme pour les sciences humaines et sociales de l’UNESCO, dans le Rapport mondial des sciences sociales de l’UNESCO. Il est donc aussi indispensable qu’urgent de mettre la focale sur ce phénomène, cerner ses contours, ses complexités et ses ressorts pour le combattre plus efficacement. 
S’engageant sur cette voie, le comité d’organisation de ces assises a décidé de traiter cette thématique en trois temps. D’abord, lors d’une première session intitulée «Comprendre les nouvelles frontières des inégalités actuelles», il est question de faire le tour d’horizon des inégalités dans le monde et au Maroc. Ensuite, au cours d’une 2e session intitulée «Repenser les droits de l’Homme et le programme de développement durable face aux profondes inégalités», les panélistes dresseront le bilan de 70 ans ayant suivi la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Aux termes desdites sessions, une table ronde sera organisée et portera sur le thème «Pour une approche pluridisciplinaire et multiacteurs dans la lutte contre les inégalités».
Il est à souligner, in fine, que les Assises des sciences sociales et humaines au Maroc ont été lancées par l’UNESCO en 2017 pour promouvoir la place et le rôle des sciences sociales et humaines dans nos sociétés contemporaines. Cette troisième édition succède à une première qui a été consacrée à l’état des lieux des sciences sociales et humaines (février 2017, Rabat), et une deuxième qui s’est penchée sur la question des débouchés professionnels des diplômés en sciences sociales et humaines (mai 2017, Casablanca).
 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer