Monde

Kazakhstan. Près de mille condamnations depuis l’investiture du nouveau président

Le Kazakhstan a connu dimanche dernier sa première élection sans Noursoultan Nazarbaïev, élu à cinq reprises au pouvoir depuis 1990.


Cependant, plusieurs manifestations ont éclaté dans les grandes villes du pays. Des mouvements de foule qui contestent la légitimité du président rentrant, Kassym-Jomart Tokaïev, élu à la grande majorité des voix (70%).

Dénonçant une élection truquée, près d’un millier de personnes ont été condamnées par la justice kazakhe, dont 670 à de courtes peines de prison.

‘’Pour avoir participé à des manifestations non autorisées et n’avoir pas respecté les consignes de la police, 957 personnes ont été condamnées. Parmi elles, 670 ont été placées en détention, 115 condamnées à des amendes et 172 ont reçu un avertissement’’, a indiqué le parquet général kazakh dans un communiqué.

L’ONG Human Rights Watch dénonce quant à elle le caractère ‘’illusionnel’’ de la transition politique du pays d’Asie Centrale, expliquant que les autorités kazakhes interrompent ‘’de façon routinière’’ les protestations pacifiques et sanctionnent sévèrement les participants avec des amendes et des peines d’emprisonnement.






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page