Now Reading
Journée internationale de la langue maternelle. Ces langues qui forcent les frontières… et le respect

Journée internationale de la langue maternelle. Ces langues qui forcent les frontières… et le respect

Toutes les deux semaines, une langue disparaît dans le monde. C’est une tranche d’histoire qui tombe dans la désuétude, l’oubli et, avec elle, s’estompe une fraction de patrimoine mondial.

Plus que cela, à ce jour, au moins 43% des quelques 6.000 langues parlées dans le monde sont en danger de disparition. Et encore, ce pourcentage ne prend en compte que les langues recensées, pour lesquelles des données précises sont disponibles.

Autre donnée: 40% des habitants de la planète n’ont pas accès à un enseignement dans une langue qu’ils parlent ou qu’ils comprennent.

Ces chiffres sont désolants, mais la célébration de la journée internationale de la langue maternelle est l’occasion de zoomer sur la question des langues et leur vitalité.

<strong>Langues en danger par niveau de vitalité et nombre de locuteurs </strong>

Langues en danger par niveau de vitalité et nombre de locuteurs

Aperçu général de la vitalité des langues dans le monde

Ce 21 février 2020, tel que désigné par l’Unesco, sera dédié aux “Langues sans frontières”. Estimant que “les langues locales et les langues transfrontalières peuvent favoriser un dialogue pacifique et contribuer à la préservation du patrimoine autochtone”, l’organisation onusienne en charge des questions de la science et de la culture les met en avant pour cette édition 2020.

“Il est fréquent que les locuteurs et locuteurs d’une langue partagent une culture commune avec des communautés de pays voisins… On observe à travers le monde que certaines langues locales, bien loin de disparaître, sont en réalité florissantes. Pour beaucoup, ces langues qui évoluent rapidement sont des langues transfrontalières”, est-il expliqué par l’Unesco pour rendre hommage à ces canaux de diversité culturelle et linguistique.

Diversité, par ailleurs, que l’Unesco considère comme “essentielle à l’avènement de sociétés durables et la préservation des différences entre les cultures et les langues favorise la tolérance et le respect d’autrui”.

Lire aussi

 

 

 

 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés