Now Reading
Jazzablanca 2019. Une programmation so British !

Jazzablanca 2019. Une programmation so British !

Après l’annonce de Franz Ferdinand, Michael Kiwanuka, et Hugh Coltman, la 14ème édition du Jazzablanca vient d’annoncer le groupe électro- alternative : Metronomy. Une annonce qui confi rme la programmation résolument british de cette édition.

Le vendredi 5 juillet, un tourbillon électronique à la touche mélancolique viendra donner une belle dimension à la programmation du Jazzablanca. Metronomy se produira pour la première fois au Maroc, sur la Scène Anfa. Groupe de musique électronique et alternative formé en 1999 par Joseph Mount, Metronomy a un parcours quasi parfait. Leur premier album «Nights Out», sorti en septembre 2008, est le disque qui a lancé la carrière du groupe, et ce, grâce aux singles Radio Ladio, Holiday et le fameux Heartbreaker. L’album avait séduit la presse anglaise, notamment les NME qui l’ont classé comme le cinquième meilleur album de l’année. En 2011, le deuxième album The English Rivieraa offertau groupe un tournant littéralement époustouflant. Metronomy cartonne grâce aux tubesThe Look, The Bay et Everything Goes MyWay s’offrant ainsi une visibilité internationale. Le groupe sort ensuite trois autres albums à succès : Late night tales (2012), Love Letters (2014) et Summer 08 (2016). Pour célébrer les 10 ans de leur premier album culte Nights Out, Metronomy vient de rééditer une nouvelle version «Luxe». Composé de 12 titres originaux, le disque offre également 13 titres bonus entre sons, démos et remixes inédits. Cette réédition précède de quelques mois la sortie d’un nouvelalbum. Metronomy est composé actuellement de Joseph Mount (compositions, au chant, claviers et guitare), d’Anna Prior (batterie et au chant), d’Oscar Cash (saxophone, claviers, guitare et choeurs) et d’OlugbengaAdelekan (basse et choeurs). Soucieux de se renouveler sans cesse, Metronomy offre sur scène des performances uniques aux ambiances pop sautillantes et joyeusement mélancoliques.

Lire aussi

Britaniquement votre
La scène britanique est, pour l’instant, la grande invité de la 14ème édition du Jazzablanca. Le festival avait annoncé les excellents : Franz Ferdinand. Le quartor écossais rock / new-wave qui se produit le mardi 2 juillet a été formé en 2002 à Glasgow. Ils ont produit une multitude de titres à succès tels que «Take me Out», «Do you want to» ou plus récemment «Light action» et «Love Illumination» . Franz Ferdinand ont reçu de nombreux prix dont le «Meilleur groupe britannique» au Brit Awards 2005. Se produisant pour la première fois au Maroc et en Afrique, Franz Ferdinand présentera son cinquième album «Always ascending». Le groupe réconcilie le rock avec la dancefloor à travers des sonorités électro-groove qui portent vers des accents disco. Le tout avant d’annoncer deux crooners de la nouvelle scène alternative aussi différents que virtuoses : Michael Kiwanukale le jeudi 4 juillet et Hugh Coltman le samedi 6 juillet. Si le premier est déjà associé à un Otis Reading en puissance, le second fait penser à ses Jazzmen d’une autre époque à la touche vintage et intemporelle. La scène du Village compte vibrer aux sons des mélodies blues, jazz, folk et soul du chanteur britannique Hugh Coltman. L’ancien leader du groupe blues-rock The Hoax proposera un voyage musical autobiographique puisé au coeur de la Nouvelle-Orléans. Son dernier opus «Who’s happy» est composé de sonorités jazz irriguées d’une cure de jouvence, où le blues européen côtoie les fusions de la très vieille ville française outre atlantique. Quant à la scène d’Anfa, elle sera investie par les sons Soul Blues Folk de l’Anglais d’origine ougandaise Michael Kiwanukale, élu artiste de l’année selon BBC et qui a séduit la chanteuse Adèle au point de faire ses premières parties de concerts

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés