Now Reading
Immorente grandit plus vite que prévu

Immorente grandit plus vite que prévu

Arriver à boucler un business plan avant sa date d’échéance, voici un exploit qu’Immorente Invest a réussi à réaliser en cette fin d’année. La foncière prévoit même une autre levée de fonds d’ici la fin d’année. La foncière tient par ailleurs à rétribuer ses anciens actionnaires avant la prochaine augmentation de capital.

Immorente Invest vient de réussir une prouesse. Son business plan dont l’échéance était prévue pour 2021, sera bouclé dès ce mois-ci. «Nous avons crû plus vite que prévu», nous explique Tazi, PDG d’Immorente Invest. La foncière est ainsi venu à terme de son programme d’investissement de 520 MDH, financé à hauteur de 400 MDH à partir de l’introduction en bourse (IPO) et à 120 MDH par une dette supplémentaire. Ce qui a permis d’étoffer son portefeuille avec des entreprises nationales et internationales telles que HUAWEI, FAURECIA, ENGIE ou encore la franchise MACDONALDS. «D’autres locataires seront annoncés ce mois-ci», nous confie Soumaya Tazi.

Afin d’assurer son développement et sa croissance, de nouvelles acquisitions sont à prévoir, ce qui nécessite une nouvelle levée de fonds. D’où la convocation de l’assemblée générale du 14 novembre prochain. Les actionnaires devraient y statuer sur une augmentation du capital de la société, par appel public à l’épargne, réservée au public, portant sur un montant maximum de 600 MDH, par émission d’un maximum de 6.000.000 actions nouvelles d’une valeur nominale de 62,54 DH chacune, à émettre à un prix de souscription (prime d’émission incluse) compris dans une fourchette entre 95 DH et 105 DH par action, cotées à la bourse de Casablanca. Sauf qu’il se pose la question de dividende de 2019 et l’arrivée de nouveaux actionnaires. Immorente Invest fait savoir que le rendement issu des opérations (loyers) de l’année en cours sera distribué fin 2019 au lieu de début 2020 afin que les actionnaires actuels en bénéficient en totalité et perçoivent un rendement en ligne avec les promesses faites, à savoir 6,5%.

Lire aussi

«Il faut servir les anciens actionnaires pour honorer nos engagements et les nouveaux arrivants auront par la suite le fruit de leur production à venir. Parce que sinon nous devrions diviser par deux le rendement promis. Ce qui aurait fait 3,25% au lieu de 6,5% attendu», nous explique Soumaya Tazi.

La foncière ne fait donc qu’anticiper le dividende qui devait être versé en mars 2020 et le verser juste avant la levée de fonds, soit avant cette fin d’année. Côté perspectives, la société spécialisée dans l’immobilier professionnel locatif vise à atteindre très rapidement le milliard de DH, essentiellement sur le sol marocain. «Nous ne visons pas de territoires hors Maroc afin d’éviter tout risque de change et en vue de préserver un rendement stable..Nous avons par contre quelques actifs en zone franche où sommes payés en euros», précise Soumaya Tazi.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés