Maroc

Hicham Ezzine dessine la réconciliation entre les Marocains et 75 gares

Transformer l’architecture en un art et faire de la peinture une architecture, telle est la passion de Hicham Ezzine. Jeune étudiant à l’École nationale d’architecture de Rabat, ce natif de la ville ocre veut redorer le blason des gares ferroviaires et établir une réconciliation entre nos «voyageurs» et ces espaces de transit.


Hicham Ezzine est porteur d’un projet assez original. En partenariat avec l’ONCF, ce jeune peintre ambitionne de faire des tableaux des 75 gares du Maroc pour en faire une exposition itinérante qui se dévoile au fil d’une année.

En effet, Hicham Ezzine va entamer ce labeur à la fin de ce mois de juillet pour le clôturer fin août 2018. Avec les équipes de l’ONCF, ils ont devisé les 12 régions en 4 grandes zones. Ce qui donne 4 étapes avec 3 régions dans chaque étape. De la sorte l’artiste va passer 3 mois dans chaque étape.

Pour Ezzine, «cette action a pour objectif d’instaurer la culture de l’art dans les espaces des gares qui sont malheureusement très souvent objet de stress et de précipitation». Et de préciser que le but final est de «renforcer l’attractivité des gares pour l’attribution d’une vocation humaine et intellectuelle».

Par ailleurs, un document pédagogique sera réalisé pour vulgariser l’histoire de l’architecture des gares au Maroc.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer