Culture

Hassan Hosni, la comédie égyptienne perd l’une de ses icônes

L’icône de la comédie égyptienne, Hassan Hosni, s’est éteint samedi à l’âge de 89 ans au Caire, a annoncé le syndicat national des comédiens.

«Il a été admis à l’hôpital avant-hier (jeudi) puis il est mort d’une crise cardiaque dans la nuit d’hier (de vendredi à samedi)», a indiqué Achraf Zaki, président du syndicat.


En près de 60 ans de carrière, Hosni a joué dans des centaines de pièces de théâtre, de films et de feuilletons dont le dernier a été diffusé durant le mois de ramadan 2020, saison phare des comédies familiales.

Bien qu’il ait toujours joué des rôles secondaires, Hosni est devenu, au fil des années, l’un des visages emblématiques de la comédie égyptienne dans tout le monde arabe.

A partir de la fin des années 1990, il a participé, en tant que producteur notamment, à l’émergence d’une nouvelle génération d’acteurs (Ahmed Helmi, Mohamed al-Henedi, Mohamed Saad et Ramez Galal, entre autres) qui figurent aujourd’hui parmi les grands noms du paysage cinématographique et audiovisuel égyptien.






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page