Éco-Business

Groupe Renault, vers une électrification généralisée

«D’ici 2022, tous nos nouveaux modèles auront une version électrique ou électrifiée». Voilà l’une des phrases clés du discours prononcé par Luca de Meo, nouveau PDG du Groupe Renault, à l’occasion de «Renault eWays», événement digital lancé du 15 au 27 octobre et dédié à la mobilité électrique d’aujourd’hui et de demain. Lors de cette sortie médiatique, le nouveau patron du losange a réitéré l’engagement de son groupe à atteindre un impact zéro CO2 d’ici 2050 en Europe. Ce premier keynote de toute une série a surtout été l’occasion pour le groupe de partager sa vision de la transition vers la mobilité zéro émission à travers les produits et technologies qui seront lancés. Parmi eux, la Renault Mégane eVision se veut une berline compacte avant-gardiste par son look comme par son contenu high-tech. Mélangeant les codes architecturaux du coupé et du SUV, cette future compacte repose sur la toute nouvelle plateforme CMF-EV dédiée à l’électrique qui lui autorise un encombrement réduit et une habitabilité record. Autre nouveauté 100% électrique révélée le même jour, la Dacia Spring Electric promet de «révolutionner le marché en rendant l’électrique accessible à tous», dixit Renault. Un SUV de poche, puisqu’il n’est pas plus grand qu’une micro-citadine (3,73 m de longueur), ce qui ne l’empêche pas d’offrir 4 vraies places et un bel espace habitable. La Dacia Spring sera animée d’un bloc électrique «simple et fiable» avec une autonomie de 225 km en cycle WLTP. Enfin, dans le même sillage de l’électrification, le groupe a également annoncé que les Renault Arkana e-Tech Hybrid, Captur e-Tech Hybrid et Mégane e-Tech Plug-In Hybrid seront disponibles à la vente en Europe au 1er semestre 2021.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco







Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page