Culture

Grand théâtre d’Agadir : le chantier confié à Al Omrane

Les projets gérés par Al Omrane Souss-Massa, en tant que maître d’ouvrage délégué, mobilisent une enveloppe de 305 MDH, dont 80 MDH consacrés au Grand Théâtre d’Agadir. L’étude de programmation architecturale et technique a déjà reçu l’aval des parties prenantes.

En attendant le lancement de l’appel d’offres relatif aux travaux de construction du Grand Théâtre d’Agadir qui fait partie du projet du parc Al Inbiâat, c’est la société Al Omrane Souss-Massa qui se chargera de la réalisation de ce projet conformément au Programme de développement urbain de la ville (2020-2024) signé en février dernier pour un montant de 5,9 milliards de DH (MMDH). Le projet, au stade de la finalisation de la conception et de la programmation architecturale, a déjà reçu l’aval des parties prenantes dans le cadre de la commission de suivi et de supervision dudit programme. Initialement prévu dans le secteur Q de la zone Founty, le projet de théâtre d’Agadir sera réalisé sur le terrain domanial limitrophe au théâtre de verdure et au musée amazigh sur l’avenue Mohammed V. D’une capacité de plus de 1.000 places, ce dernier sera réalisé sur 2 ha avec un parking souterrain. Le déplacement du projet a été dicté par une contrainte urbanistique. La parcelle déjà acquise par le département de la Culture est grevée par le plan d’aménagement qui exige une hauteur de R+1 au niveau de ladite zone. C’est pourquoi une opération d’identification et de sélection d’un autre terrain a été effectuée par le comité de suivi.


Al Omrane Souss-Massa, maître d’ouvrage délégué
C’est le ministère de la Culture à travers sa Direction régionale à Agadir qui est le maître d’ouvrage du projet, alors que la société Al Omrane est le maître d’ouvrage délégué. En vertu de la convention dudit projet, le département de la Culture assure le financement de l’étude de programmation architecturale et technique réalisée par Al Omrane Souss-Massa. Au total, les projets confiés à Al Omrane Souss-Massa, en tant que maître d’ouvrage délégué, mobilisent 305 MDH. Ils incluent les dépenses afférentes aux différentes études et exécution des travaux. Le Grand Théâtre d’Agadir mobilisera 80 MDH, dont 60 MDH alloués par le ministère d’ici 2024, selon le planning de financement alors que la Région Souss-Massa et la Commune urbaine d’Agadir ont mobilisé 10 MDH chacune pour le financement de ce projet. D’autres projets mobiliseront des montants plus conséquents, notamment l’équipement des quartiers sous équipés à hauteur de 100 MDH en faveur des quartiers d’Anza, Bensergao et piémonts. À cela s’ajoute la réhabilitation sous forme de musée de l’ancien bâtiment de BanK Al-Maghrib à Agadir. Ce projet reconverti à l’histoire de la reconstruction de la ville nécessitera 41,5 MDH. D’autres projets font partie intégrante de ce programme, notamment l’aménagement de places publiques à Al Houda, Hay Mohamedi et Tilila, en plus de deux centres socioculturels à Tikiouine et El Khiam.

Un terrain réservé par le passé à d’autres projets
Pour rappel, le foncier sélectionné pour abriter le Grand Théâtre d’Agadir était, en 2013, destiné à la réalisation du complexe cinématographique Megarama et à la salle des congrès, par l’ancienne équipe dirigeante de la Commune urbaine d’Agadir, mais le projet n’a pas abouti. Selon le Plan d’aménagement d’Agadir, le terrain en question était réservé à un espace vert. Ce terrain domanial, faisant partie du titre foncier n°2181/MS, figurait dans le mémorandum d’entente relatif au programme de diversification du produit touristique de la zone de Founty, signé le 19 mai 2016, à Agadir entre Al Maghribia Lil Istitmar Holding, à travers ses filiales et les opérateurs régionaux.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page