Maroc

Grand froid. La prévention s’organise

Plusieurs actions sont prévues pour anticiper l’impact de la saison hivernale dans plusieurs régions.


Le plan d’action de la saison hivernale a été présenté lors de la réunion annuelle de coordination et de cadrage tenue à Midelt. L’ensemble des responsables centraux et territoriaux concernés ont pris part à cette réunion «qui constitue une étape importante de la préparation du dispositif de viabilité routière du ministère de l’Équipement au début de chaque saison», précise le compte-rendu de la réunion. L’objectif est de maintenir la circulation sur l’ensemble du réseau routier dans des conditions acceptables de fluidité et de sécurité pour les diverses catégories d’usagers des routes nationales. Le bilan global de la saison hivernale écoulée a aussi été analysé «afin de mettre en exergue les points forts et ceux à améliorer», ajoute la même source.

Un nouveau plan d’action
Couvrant sept volets, le plan d’action de la saison 2019-2020 se focalise sur la permanence qui sera assurée via des communications, les modalités de gestion du matériel d’intervention, les effectifs des brigades et le suivi du réseau routier. Ces mesures s’inscrivent dans un processus d’amélioration de la stratégie de prise en charge de la viabilité hivernale, selon les orientations projetées pour cette saison. En ligne de mire, «la gestion des interventions par axe et l’amélioration de la réactivité opérationnelle des équipes», mais aussi «le renouvellement du matériel de déneigement et son entretien». Les nouvelles mesures englobent également la mise en œuvre du partenariat avec la Direction de la météorologie nationale pour la mise en place de stations météorologiques routières, ainsi que celles qui concernent les mesures communément décidées avec les agences des bassins hydrauliques pour l’alerte et la prévention contre les inondations. À noter que le plan d’action devra être transposé au niveau des différentes réunions des comités provinciaux de veille et de suivi. Ce sont les zones à risques qui seront évidemment les plus surveillées, de sorte à pouvoir intervenir à temps, essentiellement la fourniture de l’assistance nécessaire aux femmes enceintes et aux sans-abri, et la mise à la disposition des centres de santé des médicaments nécessaires. Enfin, la réunion annuelle de coordination devra être suivie d’autres actions du comité visant le parachèvement des mesures prises afin de faire face à la vague de froid que connaîtra l’année en cours, ainsi que la mobilisation des différents moyens logistiques.

La 2e année du plan national de lutte contre le froid
Adopté en 2018, le plan national devra assurer, cette année, davantage de mobilité pour les services médicaux, ainsi qu’un meilleur ciblage des zones régulièrement concernées par le dispositif de désenclavement. Le nombre des provinces qui entrent dans le domaine d’intervention est passé de 22 à 27. Il s’agit de d’apporter une aide revêtant la forme de denrées alimentaires et de couvertures, mais aussi de fourniture de bois de chauffage en quantités suffisantes. Le plan s’intéresse aussi aux aliments du bétail, et assure une assistance continue aux éleveurs dans les zones enclavées. Pour cette première réunion de coordination, ce sont les actions de réouverture des routes qui accaparent l’attention, parallèlement à des mesures visant à assurer la rapidité des interventions. Un recensement des sans-abris a déjà été opéré au niveau des commissions provinciales; il devrait permettre aux équipes d’intervention de disposer de plus de visibilité pour leurs opération.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer