Maroc

Formation professionnelle : l’OFPPT adopte le mode hybride

L’OFPPT entame cette nouvelle année de formation avec une capacité d’accueil de 400.000 stagiaires répartis entre 384 établissements de formation professionnelle. Pandémie oblige, l’opérateur public a adopté le mode hybride.

Plus de quinze jours après la tenue du conseil d’administration de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), l’opérateur public amorce sa rentrée 2020-2021 dans un contexte de pandémie. Le démarrage a eu lieu ce mercredi 14 octobre pour les stagiaires en première année dans les établissements de formation professionnelle relevant de l’OFPPT, et en début de semaine pour ceux en deuxième année. L’OFPPT entame cette nouvelle année de formation avec une capacité d’accueil de 400.000 stagiaires répartis entre 384 établissements de formation professionnelle, dont 10 nouvellement créés. Autre fait marquant de la rentrée, l’harmonisation et la rationalisation de son offre de formation, qui a conduit à la suppression de 92 filières. En cause principalement, leur caractère obsolète ou peu attractif sur le marché, selon l’OFPPT. Ce choix devrait permettre de répondre aux besoins en compétences des entreprises et améliorer l’employabilité des jeunes.Aussi, l’OFPPT a procédé à la restructuration d’une quinzaine de parcours et au lancement de 4 filières présentant de nouvelles spécialités prisées sur le marché de l’emploi au Maroc. Pandémie oblige, l’opérateur public a adopté le mode hybride. Autrement dit, la formation sera essentiellement dispensée à distance pour le volet théorique, avec l’organisation de quelques cours en présentiel pour les compétences professionnelles requérant des travaux pratiques, en petits groupes.


La plateforme OFPPT opérationnelle
À l’occasion de cette rentrée, l’office a mis en place la plateforme OFPPT Academy, qui permet aux stagiaires d’accéder à une multitude de ressources didactiques parfaitement adaptées à l’architecture des programmes de formation dispensés. L’établissement offre également l’accès à une plateforme e-learning dédiée à l’apprentissage des langues étrangères, notamment le français, l’anglais et l’espagnol, ainsi qu’à une bibliothèque numérique contenant plus de 40.000 ouvrages de référence, couvrant différents domaines. Dans le but de soutenir ses stagiaires, l’OFPPT a signé, le 14 octobre, une convention de partenariat avec l’opérateur Orange afin de distribuer 300.000 cartes SIM aux stagiaires, leur permettant d’accéder gratuitement aux plateformes pédagogiques et de collaboration mises à leur disposition. Il est à rappeler que la première semaine de l’année sera consacrée à la communication pour présenter aux stagiaires la nouvelle approche pédagogique et les sensibiliser aux mesures sanitaires à respecter en présentiel, avec un volume horaire et des effectifs réduits. Dans ce contexte de pandémie, l’OFPPT a aussi adopté une série de mesures pour préserver la santé et la sécurité de ses stagiaires et des corps enseignant et administratif. À cet égard, l’office a instauré l’aménagement et la désinfection des espaces, l’obligation du port du masque, la mise à disposition de produits stérilisants, ainsi que le respect de la distanciation physique. Au total, l’offre de formation prévoit, selon l’OFPPT, 176.182 places pédagogiques pour les niveaux Technicien spécialisé et Technicien. Par ailleurs, l’office devrait accueillir 271.462 stagiaires, tous types et niveaux de formation confondus, en première année.

312.348 stagiaires formés en 2019-2020
Il est à signaler que l’office a formé 312.348 stagiaires au titre de l’année 2019-2020, dont 75.353 en formation alternée grâce à une capacité de formation renforcée par le démarrage de 13 nouveaux instituts, et une offre additionnelle de près de 4.000 places. De plus, cette année verra la concrétisation des projets de la nouvelle feuille de route, figurant dans le business plan de l’OFPPT 2020-2024 ; en particulier le lancement des travaux de 9 cités des métiers et des compétences, dont 3 en cours de réalisation à Agadir, Nador et Laâyoune. On recense également 7 projets dans le cadre du Fonds Charaka avec le Millenium Challenge Corporation et 15 projets d’établissements,
dont 11 en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page