Maroc

Formation : Fès-Meknès veut renforcer son offre

La Région Fès-Meknès veut renforcer le secteur de l’économie du savoir. Ce choix n’est pas fortuit puisque la région constitue le premier pôle universitaire au niveau national, avec une population estudiantine de plus de 120.000 étudiants.

Pour les responsables de la région, «ce pilier constitue un levier important du développement et un facteur d’attractivité pour le capital immatériel».


En effet, le Conseil de la région a récemment validé plusieurs projets en vue de renforcer l’offre de formation. Ces projets, qui s’inscrivent dans le cadre du contrat-programme État-région, visent dans un premier temps à répondre aux besoins de diversification et de qualité des formations.

Dans cette perspective, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès se prépare à entamer un projet de développement exceptionnel. En effet, trois nouveaux campus doivent être construits en même temps, dont un à Aïn Cheggag sur une superficie de 80 hectares avec au moins cinq ou six établissements (300 MDH), un à Taounate sur 50 hectares (100 MDH) et un autre à Taza qui s’étendra également sur 50 hectares avec au moins trois établissements (100 MDH). Le conseil a également validé un projet de création de pôle culturel à Fès, assorti d’une enveloppe globale de 143 MDH, dont 61 MDH mobilisés par le conseil et 82 MDH par les partenaires du projet. La région verra aussi la création d’un institut national des sciences appliquées à Meknès (60 MDH), d’une École nationale de management sportif (ENMS) à Ifrane (60 MDH), d’une École nationale de commerce et de gestion (ENCG) à El Hajeb 50 MDH, d’une bibliothèque universitaire à Meknès (30 MDH) et d’un centre culturel à Aïn Cheggag (14MDH).

40 MDH pour le complexe universitaire Agdal
Le Conseil de la région a également validé un projet d’aménagement du complexe universitaire Agdal de l’USMBA Fès. Nécessitant un investissement de 40 MDH, ce projet sera financé à hauteur de 20 MDH par le Conseil de la région, et 20 MDH par les partenaires. Il faut noter que l’USMBA a lancé plusieurs chantiers afin de restructurer, rééquiper et moderniser le campus universitaire Agdal pour l’adapter aux normes universitaires internationales ; un projet auquel l’université a dédié une enveloppe de plus de 140 MDH. Les travaux consistent en la construction de six nouveaux amphithéâtres d’une capacité de 800 places, deux de 600 places et trois de 400 places, outre 4 bâtiments équipés de 38 salles.

L’université a aussi consacré une enveloppe de plus de 12 MDH pour équiper les différentes facultés en fibre optique haut débit. Cette installation, première du genre au niveau national, sera dotée d’un débit de plus de 30 Gb qui devrait permettre aux différents établissements de l’université de bénéficier d’une connexion efficace. Rappelons que l’université a inauguré, cette année, son nouveau centre polydisciplinaire unifié d’études doctorales. Ayant mobilisé plus de 12 MDH, cet établissement comprend deux amphithéâtres de 150 places chacun, huit salles d’une capacité de 100 places, une administration et un sous-sol réservé aux archives. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page