Now Reading
Fès en finit avec la mise en fourrière des voitures

Fès en finit avec la mise en fourrière des voitures

Bientôt la fin du calvaire des mises en fourrière de véhicules à Fès. Pour préparer le terrain au lancement de la SDL «Fès Parking SA», le conseil communal vient d’adopter une nouvelle décision portant sur la réglementation de l’intervention des contrôleurs assermentés pour les contraventions liées au service public de stationnement.

En effet, cette décision proposée au conseil par le ministère de l’Intérieur rappelle qu’«après le lancement de la SDL, dont la commune est actionnaire, les contraventions ne peuvent désormais être établies par les services de la commune ou encore de la SDL». D’où la nécessité de mettre en place un cadre réglementaire pour l’élaboration et la perception des pénalités dues aux infractions des règles de stationnement dans le périmètre géographique couvert par la commune.

En vertu de cette décision, en cas d’infraction ou de non-paiement des redevances de stationnement, les usagers peuvent désormais régulariser leur situation dans un délai de 48h suivant la réalisation de la contravention, et ce en payant une pénalité de 2 DH pour chaque heure de retard. Si les usagers dépassent le délai de 48h, le montant de la pénalité sera multipliée par 50 et ce pour chaque heure de stationnement non payé. Souvent considéré comme décision abusive, les automobilistes ont longtemps souffert de la mise en fourrière de leurs véhicules pour stationnement non réglementaire.

En plus de l’infraction qu’ils doivent payer, ceux-ci devaient aussi essuyer une perte de temps considérable.

Ce que rapporte «Fès Parking SA»
D’après les éléments fournis par les responsables de la commune, la nouvelle SDL va opter pour une technologie de pointe portant sur un système de Radio fréquence identification (RFID) et de Communication en champ proche (NFC). Ces deux systèmes permettront aux automobilistes de recharger à l’avance le crédit de leur carte magnétique de stationnement qui sera consommé de manière instantanée (par seconde) à hauteur de 2DH/heure.

Lire aussi

L’automobiliste pourra également, via son téléphone, recharger sa carte, mais aussi prolonger ou réduire la durée de stationnement. Selon les clauses du CPS, la société chargée de ce service devra engager, dans un premier temps, une enveloppe de 74 MDH dans la construction d’un parking de deux étages en sous-sol au niveau de la place Florence, en centre-ville, d’une capacité de 500 voitures. La société sera chargée de toutes les études techniques et des documents administratifs nécessaires à la réalisation de ce projet dans un délai ne dépassant pas 10 mois après la date de signature du contrat, outre une période de deux mois pour le lancement effectif des travaux.

La commune exige également un montant de 6 MDH qui sera encaissé annuellement. Cette somme sera révisée chaque année sur la base des augmentations des prix des tickets et des espaces exploités par la société.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés