Maroc

Fès-Meknès: les préparatifs du bac vont bon train

L’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Fès-Meknès a mis en place des mesures pour le déroulement des épreuves du baccalauréat dans de bonnes conditions pédagogiques et sanitaires. Dans ce cadre, 13 salles couvertes et des amphithéâtres des universités seront mobilisés pour organiser les examens dans la région.

En raison de la pandémie du Covid-19, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Fès-Meknès (AREF-FM) a décidé de mobiliser 13 salles de sports et des amphithéâtres des universités pour assurer le passage des examens du baccalauréat dans l’ensemble de la région. À l’instar des autres académies du royaume, l’AREF s‘est adaptée à la conjoncture actuelle et a pu mettre en œuvre un programme d’action pour accompagner la situation épidémiologique, conformément aux directives du ministère de tutelle. L’AREF-FM a adopté des mesures d’accompagnement au niveau de la gestion et de la logistique et sur le plan éducatif. L’objectif prioritaire est de préserver la santé de tous les intervenants dans cette opération (étudiants, enseignants, surveillants, correcteurs et cadres de l’Académie). Ces mesures prévoient que chaque classe accueillera 10 personnes afin de minimiser le nombre d’étudiants par centre et de respecter la distanciation physique. Durant toute la période des examens, une désinfection des centres des examens et des lieux de passage est également programmée deux fois par jour. Rappelant que le port des masques par les élèves, les enseignants et les cadres administratifs sera obligatoire. Ces mesures concerneront également l’examen régional de la première année du baccalauréat qui aura lieu en septembre prochain.


Concernant le financement de cette opération, il se fera de manière autonome, puisque chaque AREF assurera les frais des examens à son niveau. Toutefois, ces frais ne sont pas particulièrement élevés, puisque les prix des masques et des gels hydroalcooliques ont été régulés par l’État. Par ailleurs et concernant le bilan des cours à distance, l’AREF-FM a indiqué que plus de 1.200 ressources numériques ont été produites au niveau régional dans le cadre de cette opération lancée par le ministère de l’Éducation nationale, en tant qu’alternative visant à assurer la continuité pédagogique et d’apprentissage. En parallèle, plus de 98.600 classes virtuelles ont été créées au niveau de la région, dont 87.000 au sein des établissements publics et plus de 10.000 classes au niveau des écoles privées. D’après les responsables de l’AREF-FM, ce mode d’enseignement va se poursuivre même après cette crise sanitaire, puisqu’il a impulsé une nouvelle dynamique au système de formation national.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer