Now Reading
Fès: grand ménage en vue dans les salles des fêtes

Fès: grand ménage en vue dans les salles des fêtes

Plusieurs salles des fête à Fès risquent de fermer boutique suite aux nouvelles mesures prises par le conseil communal. En effet, le maire PJD, Driss El Azami El Idrissi, a mis en place un nouvel arrêté organisationnel instaurant de nouvelles règles autour de l’ouverture et la gestion de ces salles. Selon lui, «cette nouvelle décision fait suite aux nombreuses plaintes déposées par les voisins des propriétaires de ces salles et vise à limiter les désagréments liés aux fêtes, et ce, par la fixation des règles d’octroi des autorisations d’exploitation des salles».

Composé de 16 articles, cette nouvelle feuille se réfère à la charte communale et aux décrets et lois régissant les collectivités locales, à l’arrêté organisationnel 113.14, au décret 1.15.85 et à la loi des taxes communales 47.06, et vise à mettre à jour les conditions d’octroi des autorisations d’exploitation des salles de fêtes. L’autorisation des salles de fêtes, selon les nouvelles conditions, sera désormais délivrée par la Commission unifiée régionale des inves­tissements (CURI).

Dans les détails de cette nouvelle décision, on remarque que l’article 2 de l’arrêté limite l’exploitation de ces espaces à l’organisation de mariages et à la célébration d’occasions familiales. Quant à l’article 3, il précise que ces salles doivent respecter une distance de 200 mètres des quartiers résidentiels à forte densité, des mosquées et des cliniques. La nouvelle décision stipule également dans l’article 8 que «le registre des réservations des fêtes familiales et autres activités doit être mis à la disposition des autorités élues».

Dans le cadre des nouvelles mesures, les propriétaires doivent présenter aux collectivités locales les cartes sanitaires du personnel, la capacité des salles des fêtes ainsi que leurs plans d’accès. Sur ce dernier point, les salles doivent disposer de portes assez grandes afin d’assurer la fluidité de la circulation des visiteurs. Les voies d’accès à la salle doivent être d’une largeur de 15 mètres. Pour les conditions de sonorisation, le son des salles ne doit pas dépasser 50 décibels à l’extérieur et 100 décibels à l’intérieur de la salle.

Lire aussi

De même, le propriétaire est obligé d’être présent durant ces fêtes afin de veiller à la mise en application des différentes mesures. Quant aux parkings, le propriétaire doit engager du personnel qualifié. En attendant son approbation par le ministère de l’Intérieur, les responsables de la commune ont fait remarquer que toutes les salles actuellement en exercice ont un délai de 90 jours pour se conformer aux nouvelles règles. Pour défendre leurs intérêts, les propriétaires des salles de fête se sont organisés dernièrement en association professionnelle. Ils comptent émettre un recours auprès des autorités locales et judiciaires contre cette nouvelle décision considérée comme abusive. Notons que la dernière décision communale régissant les salles de fêtes de la ville de Fès date de 2004.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés