Maroc

Enfin une foire internationale à Fès!

Les travaux de construction de ce projet seront achevés d’ici décembre 2019. S’agissant du financement, ce dernier sera assuré par le ministère de l’Industrie  (17 MDH), la Commune urbaine de Fès (13,94 MDH), le Conseil de la région Fès-Meknès (13,94 MDH) et la CCIS (4,79 MDH).


C’est un projet en stand-by depuis 2009 qui vient d’être relancé par la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Fès-Meknès. En effet, les membres de la chambre viennent d’adopter la convention finale relative au financement du projet de construction d’une Foire internationale à Fès. Ce projet nécessitera, dans un premier temps, un investissement de près de 50 MDH.

Les travaux de construction de ce projet qui est censé redynamiser l’activité économique dans la ville de Fès seront achevés d’ici décembre 2019. S’agissant du financement, ce dernier sera assuré par le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique (17 MDH), la Commune urbaine de Fès (13,94 MDH), le Conseil de la région Fès-Meknès (13,94 MDH) et la CCIS (4,79MDH).

D’après les responsables de la chambre «ce projet sera réalisé sur un terrain de 4 hectares, acquis par la CCIS, le long de la route de Sefrou, selon des techniques modernes pour en faire un espace d’expositions répondant aux normes internationales en vigueur et reflétant les atouts de la région». Il faut noter que la nouvelle foire doit être construite avec un montant de 2,8 MDH sur un espace couvert de 8.000 mètres. Pour Badr Tahiri, président de la CCIS de Fès-Meknès : «Ce projet va apporter une grande valeur ajoutée à la région qui en a besoin pour faire connaître son potentiel économique. Il servira aussi pour la valorisation de ses produits et au développement de ses échanges avec les autres régions». À préciser que le CCIS de Fès-Meknès œuvre dans le cadre de son contrat-programme 2016-2020 qui a entre autre pour objectif sa mise à niveau. Il fera également de la chambre un partenaire de l’État dans les stratégies sectorielles et programmes d’appui et une force de proposition pour les projets de développement économique structurants pour la région. Dans ce cadre, il faut noter qu’une enveloppe budgétaire de 300 MDH a été réservée aux CCIS des 12 régions comme contribution pour lancer de nouveaux projets et achever ceux en cours…

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer