Now Reading
Exposition photo à la Tour CFC First

Exposition photo à la Tour CFC First

La nouvelle tour de Casablanca célèbre ses débuts avec une exposition photo
passionnée et passionnante d’artistes marocains et internationaux. Coulisses…

La Tour CFC First a accueilli une exposition de photographies inédites célébrant ce nouveau bâtiment iconique de la métropole.

Sous le thème «CFC First, le nouvel emblème de Casablanca», cet événement rassemble une sélection de photographes marocains et internationaux qui rendent, chacun à sa manière, hommage à l’architecture de ce symbole du quartier d’affaires CFC.

Le vernissage de l’exposition a été organisé en présence de l’architecte américain Thom Mayne, lauréat du prix Pritzker et cofondateur du cabinet Morphosis, qui a conçu la Tour CFC First. Incontournable dans le paysage urbain de Casablanca, la Tour CFC First, haute de 25 étages, regroupe un premier noyau de la communauté CFC: quelque 40 entreprises y sont présentes, ainsi que les autorités de régulation du secteur financier dont la Direction de la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib.

La Tour CFC First est une référence directe au positionnement inédit du bâtiment. Il s’agit de la première tour du quartier d’affaires CFC, du premier bâtiment de bureaux au Maroc à être certifié LEED® Gold et du premier projet du cabinet Morphosis en Afrique.

Lire aussi

«La Tour CFC First a été réalisée en partenariat étroit avec CFC. Cette collaboration nous a permis de proposer une véritable innovation architecturale en transformant un territoire vierge en un lieu de développement dynamique qui va marquer durablement de son empreinte la ville de Casablanca», a confié Thom Mayne.

Véritable prouesse technologique, la Tour CFC First se distingue par son exosquelette en aluminium qui enveloppe le bâtiment. Sa conception s’inspire également de méthodes de construction traditionnelles telles que les mosaïques à motifs géométriques et le treillis en bois sculpté qui protège les ouvertures de la lumière. Morphosis s’est appuyé sur cette technique pour créer un brise-soleil au moyen de poutres en aluminium positionnées à l’extérieur du mur-rideau de verre de la tour. Ce système permet de maintenir le bâtiment au frais en régulant la lumière naturelle, l’air et les températures en interne, tout en préservant sa vue spectaculaire sur l’océan, la ville et la mosquée Hassan II.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés