Maroc

Exportations des produits agricoles : Aziz Akhannouch optimiste

Malgré un contexte international difficile, les produits agricoles alimentaires s’en sont jusque-là bien sortis et le meilleur serait à venir. Selon le ministère de l’Agriculture, leurs exportations devraient connaître une croissance de 10% durant la campagne qui démarre.

Les produits agricoles alimentaires vont poursuivre leur envol et rester loin des effets de la crise sanitaire de la Covid-19 durant la campagne agricole 2020-2021. C’est du moins ce qui ressort de la déclaration du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts dans un communiqué diffusé vendredi dernier, à l’issue d’une réunion du Comité stratégique du département de l’Agriculture qu’il a présidée la veille par visioconférence. Selon Aziz Akhannouch, «malgré les problèmes liés au manque d’eau dans certaines régions et au contexte international difficile de la pandémie de Covid-19, la campagne d’exportation des produits alimentaires agricoles 2020-2021, qui a débuté le 1er septembre 2020, présente des perspectives prometteuses».


10% de croissance des volumes attendue
Les exportations devraient enregistrer une croissance en volume de l’ordre de 10% par rapport à la campagne précédente. Pratiquement toutes les filières contribueront à cette croissance à deux chiffres. Même celle des agrumes, qui a connu un repli des volumes d’exportation de l’ordre de 26% à cause de la baisse de la production en 2019-2020. Une situation qui a toutefois été sauvée grâce au bon niveau des prix enregistré sur les marchés internationaux durant la campagne qui vient de s’achever. De l’avis du ministère, «pour la campagne 2020-2021, de bonnes perspectives d’exportation des agrumes sont prévues sur les marchés internationaux, avec une offre relativement limitée des principaux concurrents du Maroc et une demande soutenue pour ce produit riche en vitamine C dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19», assure le ministère. Mais pas que ! Le ministère a déjà démarré la mise en place d’un programme d’assolement des principales cultures d’automne, sur une superficie de 5,8 millions ha, au titre de la campagne agricole 2020/2021. Ce programme, qui tient compte des disponibilités en ressources hydriques et de l’évolution des conditions climatiques de la saison automnale, concerne les semences céréalières, les céréales, les légumineuses alimentaires, les cultures fourragères, les cultures sucrières et maraîchères au niveau de toutes les régions agricoles du Maroc. Concernant les cultures maraîchères, ce programme vise à assurer un approvisionnement normal du marché intérieur d’une part, et à répondre à l’accroissement des exportations de produits maraîchers de l’autre, pour garantir l’équilibre entre l’offre et la demande en ces produits, fait savoir le ministère. La superficie maraîchère totale programmée s’élève à 105.000 ha, et la production attendue permettra de couvrir les besoins de consommation pour la période de janvier à mai ainsi que les exportations, notamment de tomates.

39,5 MMDH engrangés à l’export durant la campagne 2019-2020
En attendant, le ministère rappelle que la campagne agricole 2019-2020 (du 1er septembre 2019 au 31 août 2020) a été plus que satisfaisante. Malgré un contexte international difficile caractérisé par la propagation de la pandémie de Covid-19, le secteur des exportations des produits alimentaires agricoles a, en effet, enregistré de «bonnes performances». La valeur des exportations des produits agro-alimentaires (hors produits de la pêche) a atteint durant cette campagne environ 39,5 MMDH, en hausse de 8% par rapport à 2018 (36,6 MMDH) et de 130% par rapport à 2010 (17,2 MMDH). Par filière, les exportations de produits maraîchers ont enregistré un volume de l’ordre de 1.416.000 tonnes durant la campagne 2019-2020, soit une progression de 12% par rapport à la campagne 2018-2019 (1.266.00 tonnes), précise le communiqué. Les exportations de tomates, elles, ont connu une augmentation de 5%, passant d’un volume de 539.000 tonnes durant la campagne 2018-2019 à 567.000 tonnes durant la campagne 2019-2020. Les fruits rouges ont enregistré une croissance remarquable en 2019-2020. Leurs exportations à l’état frais ont atteint 89.000 tonnes avec une croissance de 22% par rapport à la campagne 2018-2019 (73.000 tonnes). Le ministère fait état, également, d’une bonne performance au niveau de l’export de la pastèque, dont le volume a atteint environ 241.000 tonnes durant la campagne 2019-2020, contre 168.000 tonnes durant la campagne 2018-2019, soit une croissance de 44%.

Aziz Diouf / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page