Maroc

Expérience de l’enseignement à distance: le ministère sonde les parties prenantes

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, département de l’Éducation nationale, a annoncé dimanche le lancement d’un sondage d’opinion pour les élèves, les parents et les enseignants en vue d’évaluer l’opération de l’enseignement à distance.

Les résultats de ce sondage devraient déterminer la manière avec laquelle les apprenants, leurs parents et leurs enseignants doivent gérer ce nouveau dispositif qui remplace provisoirement l’enseignement présentiel, indique un communiqué du ministère.


Il s’agit aussi de s’attarder sur les points forts et les points faibles de cette opération et ce, afin d’examiner les acquis réalisés à travers l’offre pédagogique dispensée et l’améliorer davantage pendant la période restante ainsi que de renforcer les différents mécanismes de l’enseignement à distance à l’avenir, ajoute-t-on.

Selon la même source, le questionnaire comporte une série d’axes contenant chacun des questions qui pourraient extrapoler l’expérience des personnes interrogées en matière d’enseignement à distance et s’enquérir de leur point de vue sur les services offerts via les plateformes éducatives numériques et virtuelles et leurs contenus, ainsi que les chaînes télévisées, tout en leur permettant de formuler des suggestions pour améliorer cette opération.

Afin de participer à ce sondage, les questionnaires sont accessibles sur le portail du ministère « www.men.gov.ma » et sur les plateformes « www.taalimtice.ma » et « https://telmidtice.men.gov.ma/Home », souligne le communiqué.

Le ministère avait lancé depuis le 16 mars dernier une série de mesures, directement après la suspension des cours dans tous les établissements d’enseignement, basées essentiellement sur la production intensive des cours dédiés à cette phase et leur diffusion sur les chaînes télévisées nationales (la chaîne culturelle, la chaîne Laâyoune et la chaîne Amazighia) et sur la plateforme numérique consacrée aux élèves « Telmidtice ».

Les plateformes virtuelles ont également été mis à la disposition des cadres éducatifs afin de leur permettre de créer des ponts de communication interactive avec les apprenants, le but étant d’assurer la réussite scolaire et de les accompagner à distance.Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, département de l’Éducation nationale, a annoncé dimanche le lancement d’un sondage d’opinion pour les élèves, les parents et les enseignants en vue d’évaluer l’opération de l’enseignement à distance.

Les résultats de ce sondage devraient déterminer la manière avec laquelle les apprenants, leurs parents et leurs enseignants doivent gérer ce nouveau dispositif qui remplace provisoirement l’enseignement présentiel, indique un communiqué du ministère.

Il s’agit aussi de s’attarder sur les points forts et les points faibles de cette opération et ce, afin d’examiner les acquis réalisés à travers l’offre pédagogique dispensée et l’améliorer davantage pendant la période restante ainsi que de renforcer les différents mécanismes de l’enseignement à distance à l’avenir, ajoute-t-on.

Selon la même source, le questionnaire comporte une série d’axes contenant chacun des questions qui pourraient extrapoler l’expérience des personnes interrogées en matière d’enseignement à distance et s’enquérir de leur point de vue sur les services offerts via les plateformes éducatives numériques et virtuelles et leurs contenus, ainsi que les chaînes télévisées, tout en leur permettant de formuler des suggestions pour améliorer cette opération.

Afin de participer à ce sondage, les questionnaires sont accessibles sur le portail du ministère « www.men.gov.ma » et sur les plateformes « www.taalimtice.ma » et « https://telmidtice.men.gov.ma/Home », souligne le communiqué.

Le ministère avait lancé depuis le 16 mars dernier une série de mesures, directement après la suspension des cours dans tous les établissements d’enseignement, basées essentiellement sur la production intensive des cours dédiés à cette phase et leur diffusion sur les chaînes télévisées nationales (la chaîne culturelle, la chaîne Laâyoune et la chaîne Amazighia) et sur la plateforme numérique consacrée aux élèves « Telmidtice ».

Les plateformes virtuelles ont également été mis à la disposition des cadres éducatifs afin de leur permettre de créer des ponts de communication interactive avec les apprenants, le but étant d’assurer la réussite scolaire et de les accompagner à distance.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer