Now Reading
Etat d’urgence: l’Intérieur, la Santé, le Commerce et l’industrie… les messages à retenir

Etat d’urgence: l’Intérieur, la Santé, le Commerce et l’industrie… les messages à retenir

Il n’y a pas lieu de paniquer, mais de s’engager et de se mobiliser. C’est vers ce message clé que semblent tendre toutes les sorties et déclarations des membres du gouvernement depuis quelques jours.

Pour ce qui est de l’approvisionnement du marché, notamment après la ruée constatée récemment sur certaines grandes surfaces et quelques produits de consommation, le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, a encore une fois souligné que l’approvisionnement des marchés est “assuré en quantités suffisantes pour les mois à venir”.

Maintenant que l’état d’urgence sanitaire est déclaré et que les restrictions des déplacements seront en vigueur dès ce soir (18h) et jusqu’à nouvel ordre, Elalamy a précisé que les commerces et magasins de vente des produits utilisés tous les jours par les citoyens, resteront ouverts.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, Elalamy a souligné “les camions de transport des marchandises sont également disponibles”, tout en insistant qu’”aucun problème ne devrait se poser” à cet égard dans les semaines et les mois à venir.

De son côté, Ait Taleb a indiqué que le Maroc “a pris des mesures importantes qui ne sont pas faciles” après l’apparition de cas de contamination locale au nouveau coronavirus, affirmant que ces mesures préventives ont permis de maintenir l’épidémie sous contrôle.

Le ministre de la Santé qui a exhorté les citoyens à se conformer aux mesures prises par les autorités, a souligné que les professionnels de la santé, dans les secteurs public et privé, sont mobilisés pour enrayer la propagation du coronavirus.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur a indiqué qu’afin de préserver la santé et la sécurité de la société marocaine, et dans un esprit de responsabilité et de solidarité nationale et après la constatation de la contamination de citoyens résidant au Maroc par le nouveau coronavirus, il a été décidé de déclarer “l’état d’urgence sanitaire” et la restriction de la circulation à partir de vendredi à 18h00 et jusqu’à nouvel ordre, comme seul moyen inévitable pour garder le coronavirus sous contrôle.

Lire aussi

L’état d’urgence sanitaire, a expliqué le ministère, ne signifie pas l’arrêt de l’activité économique, mais la prise de mesures exceptionnelles imposant la limitation du mouvement des citoyens, ajoutant que le fait de quitter le domicile sera conditionné par l’obtention d’un document officiel auprès des agents d’autorité selon les conditions suivantes:

Se rendre au travail pour les administrations et les établissements ouverts, dont les sociétés, les usines, les travaux agricoles, les locaux et espaces de commerce en rapport avec la vie quotidienne du citoyen, les pharmacies, les secteurs bancaire et financier, les stations d’approvisionnement en hydrocarbures, les cliniques et cabinets médicaux, les agences des sociétés de télécommunications, les professions libérales indispensables et les locaux de vente des produits d’hygiène.

A ce propos, le déplacement sera autorisé uniquement pour les personnes dont la présence sur le lieu de travail est nécessaire et sera conditionné par la délivrance d’une attestation dûment signée et cachetée par leurs supérieurs au travail, a insisté le ministère de l’Intérieur.

Le déplacement pour l’approvisionnement en produits nécessaires à la vie quotidienne dans le périmètre du lieu de résidence, ou pour recevoir les soins nécessaires ou pour se procurer les médicaments auprès des pharmacies.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés