Culture

Essaouira : MOGA is coming…

Après une année blanche, le Moga Festival des musiques et cultures électroniques revient pour une nouvelle édition du 12 au 14 octobre à Essaouira. Le tout dans les décors incroyables de Game of Thrones.


Après avoir rassemblé et fédéré lors d’une édition controversée en 2016 le Moga Festival revient avec une nouvelle formule et de nouveaux promoteurs. En effet, il s’agit de Seven Pm, l’agence de production de Moulay Ahmed El Alami du Jazzablanca. Celui qui s’est spécialisé dans les musiques actuelles compte redonner une belle dimension au Moga Festival qui n’avait pas su convaincre. «Le festival investira la pittoresque cité d’Essaouira, décors d’Astapor dit la «Ville Rouge», lieu de tournage de la célèbre série Game of Thrones. Durant trois jours, les amateurs de bons sons seront conviés pour un voyage inédit dans l’ancienne Mogador. Un rendez-vous autour des cultures électroniques rythmé par des moments intenses de musiques, d’échanges et de communion», précise le communiqué de presse envoyé à l’occasion.

L’évènement avait rassemblé plus de 5.000 festivaliers autour de concerts d’artistes internationaux tels que Ron Morelli, DJ Tennis, Terekke, YokoO, Mind Against, Magda, Lee Burridge, ou SIS. «Nous nous souvenons encore des djs Amê et dOP qui, en collaboration avec le Maâlem Hassan Boussou, avaient offert une performance inédite donnant lieu à un concert exclusif, à la fois hypnotique et surprenant !».

Pour son édition 2018, Moga Festival investira plusieurs lieux culturels, historiques et incontournables d’Essaouira en présentant l’avant-garde de la scène internationale et des scènes marocaines, maghrébines et africaines pour des après-midi et soirées concerts. La programmation promet déjà de belles surprises avec des noms annoncés comme Acid Pauli, Achil, Agoria, Amine Dhobb, Audiofly, Hisham, Jan Blomqvist, Jilaa, John Acquaviva, Kate Zubok, Lady Goule, Maher Daniel, M.A.O.U., Marymoon, Mr ID, Nico Stojan, Nitin, Ocean vs Orientalis (live, Rechulski, Rossko, Seb Zito, Stavroz (live) ou encore Viken Arman (live)…et ce n’est que le début !

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page