Mondial 2018

Equipe nationale : Kaabi, un botoliste en forme

Contre l’Iran le 15 juin, le coach va-t-il démarrer avec Boutayeb ou El Kaabi ?


C’est à Ayoub El Kaabi qu’on doit le déblocage du compteur des buts de l’équipe nationale de football pour sa phase de préparation à la Coupe du monde Russie 2018. Le sociétaire de la Renaissance sportive de Berkane a signé le but d’égalisation des Lions de l’Atlas face à la Slovaquie, le 4 juin au Stade de Genève. Younès Belhanda, lui, a permis à l’équipe nationale de faire plier le match à la 74ème minute de jeu. Une victoire mais toujours des interrogations sur l’efficacité offensive du Onze national.

Un talent et du mérite
La sélection du Français Hervé Renard confirme pour une deuxième reprise sa disponibilité physique avant le Mondial. Face à un adversaire moins coriace, les Lions de l’Atlas ont pu dominer le jeu, sans pouvoir transformer cela en des buts. Contre le cours du jeu, les Slovaques trompent la vigilance du portier marocain Yassine Bounou. Tout de suite après, Renard opère des changements au niveau de l’attaque. El Kaabi remplace en pointe Boutayeb. Quatre minutes plus tard, l’attaquant de 25 ans marque son deuxième but sous les couleurs de la sélection nationale. Les Lions de l’Atlas reprennent l’initiative par la grâce de El Kaabi en meilleur de sa forme. Ce jeune Casablancais revient de loin. À 21 ans, il signait son premier contrat pro avec le Racing de Casablanca. Quelques mois auparavant, il était menuisier dans un atelier à Médiouna. «Je suis né dans une famille modeste. Pour subvenir à mes besoins, il a fallu que j’apprenne un métier. C’est ainsi que je me suis lancé dans la menuiserie», a-t-il confié à France Football. Depuis deux ans, El Kaabi explose les compteurs. Il est le meilleur buteur de l’histoire du championnat d’Afrique des nations avec neuf buts inscrits lors de l’édition 2018. Il remporte aussi le trophée d’Homme de la compétition du CHAN 2018. Sa présence dans la liste des 23 est loin d’être une surprise. Convoqué en mars 2018 pour disputer son premier match amical avec l’équipe A. Il signe son premier but contre l’Ouzbékistan, 4 minutes après le début de la rencontre. Les performances de l’attaquant de la Botola impose à Renard d’opérer un choix en attaque. Contre l’Iran le 15 juin prochain, le coach va-t-il démarrer avec Boutayeb ou El Kaabi en attaque ? Une première réponse sera donnée par le sélectionneur lors du 3ème match amical prévu le 9 juin contre l’Estonie, à Tallinn. Pendant ce temps, El Kaabi continue de savourer ses moments comme un cadeau de la vie et du football.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer