Now Reading
Fatim-Zahra Biaz, NWL : «Entreprendre est une belle aventure !»

Fatim-Zahra Biaz, NWL : «Entreprendre est une belle aventure !»

Fatim-Zahra Biaz, directrice du New Work Lab. (© NWL)

Les Inspirations ÉCO : En quoi l’initiative du New Work Lab consiste-t-elle ?
Fatim-Zahra Biaz : Le NWL est une organisation qui contribue à développer la scène entrepreneuriale et digitale marocaine. Lancé il y a 3 ans, le NWL est une initiative engagée qui accompagne les jeunes entrepreneurs de l’idée au lancement du projet. Entreprendre est une très belle aventure qui peut devenir solitaire et difficile. Voilà pourquoi nous pensons qu’il est essentiel de créer des environnements dans lesquels ces entrepreneurs peuvent faire grandir leurs idées et leurs projets, rencontrer d’autres entrepreneurs, développer leurs projets, acquérir les compétences du 21e siècle, se connecter à des experts ou des mentors qui pourraient les inspirer.

Quelles activités y sont-elles développées ?
NWL accompagne aujourd’hui les entrepreneurs et les startups sur plusieurs volets via l’organisation d’ateliers, de formations, de compétitions pour mettre en avant les jeunes entrepreneurs et accélérer la montée en compétence des jeunes entrepreneurs. Nous présentons un parcours de formation, un MBA Express des startups, avec des formations pour accompagner les entrepreneurs de l’idée à la mise sur le marché, et un espace de coworking, espace de travail collaboratif pour entrepreneurs. Nous assurons également une mise en relation des entrepreneurs avec la presse, des mentors, des experts, et parfois de potentiels clients.

Aujourd’hui, de nombreuses initiatives pour soutenir le développement des startups existent. Quelle est la singularité de votre approche ?
Le New Work Lab fait partie d’un écosystème entrepreneurial qui se construit et se développe depuis 2013. Nous offrons une très large palette d’opportunités pour les jeunes entrepreneurs: de la compétition de pitch à la place de marché, pour trouver son développeur, en passant par des formations accélérées de 3 mois. NWL a fortement contribué au développement d’une scène entrepreneuriale. Nous avons accueilli, depuis notre lancement, plus de 6.000 participants, rassemblé plus de 200 entrepreneurs, mis en avant plus de 100 startups dans la presse nationale et internationale (dont le Financial Times), permis à de nombreux entrepreneurs de trouver leurs premiers clients, partenaires, stagiaires…

L’un des programmes phares du New Work Lab est le Pitch Lab. Comment sélectionnez-vous les startups, et sur la base de quels critères ?
Chaque mois, NWL organise une compétition désormais célèbre sur la scène entrepreneuriale: le Pitch Lab. Le Pitch Lab met en avant, chaque mois, 5 jeunes entrepreneurs. Le Pitch Lab a accueilli plus de 80 startups sur les 3 dernières années. Nous sélectionnons avec beaucoup de soin les entrepreneurs présentés au Pitch Lab. Ce sont des jeunes dynamiques porteurs de projets innovants qui, souvent, ont conçu leur produit ou service et sont sur le point de le mettre sur le marché. Le Pitch Lab est donc une véritable plateforme pour faire connaître son projet, obtenir un feedback des potentiels utilisateurs, trouver des clients, être mis en avant dans la presse…

Ce concept prévoit une séance de pitch. Cette dernière connaît-elle la participation de fonds d’investissements ?
Il n’y a pas de présence officielle de fonds d’investissement. Toutefois, les entrepreneurs nous rapportent régulièrement qu’ils sont contactés par des fonds d’investissement suite au Pitch Lab. Le Pitch Lab est aujourd’hui une scène de référence pour les entrepreneurs. Cela leur donne par la suite accès à nos partenaires.

Enfin, quelles sont les perspectives de développement du New Work Lab ?
Nous avons beaucoup de nouveautés pour cette année 2016, avec notamment le développement des formats de rencontres et d’ateliers pour inspirer les entrepreneurs. Nous allons accompagner plus de 4.000 participants à Casablanca par le biais des 10 programmes que nous avons conçus et que nous déployons chaque mois. Nous prévoyons également de lancer un programme de formation accélérée pour entrepreneurs baptisé «New Work Class» à travers lequel nous accompagnerons cette année 60 entrepreneurs, de l’idée à la mise sur le marché. Nous développerons également notre présence et nos activités au niveau national avec l’ouverture d’un nouveau centre de coworking à Khouribga très prochainement. 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés