Maroc

Enseignement à distance: la méthode de l’Université Moulay Ismaïl

Pour s’adapter à la situation actuelle, l’Université Moulay Ismaïl (UMI) a digitalisé son système d’enseignement. En effet, l’UMI a mobilisé ses équipes pédagogiques et techniques pour la mise en place d’un dispositif de formation à distance, mesure visant à limiter la propagation du virus. Les plateformes de formation à distance de l’université sont opérationnelles depuis le vendredi 20 mars.

Jusqu’à présent, les remontées sont positives, nous explique Omar Oussouaddi, vice-président de l’UMI, chargé des affaires académiques et responsable de la création de la plateforme de l’enseignement à distance. «Les professeurs et les élèves s’adaptent bien à ce système et les retours sont positifs», commente-t-il, indiquant qu’au lundi 23 mars, plus de 17.700 étudiants ont eu accès à la plateforme, ce qui a permis aux étudiants de consulter plus de 423.700 pages de cours.


Ainsi, pour prévenir une éventuelle pression sur les serveurs de l’université, chaque établissement a créé sa propre plateforme Moodle afin de dispenser le meilleur service à ses étudiants.

Concernant le nombre de visiteurs de chaque établissement, on remarque que la plateforme de la Faculté des sciences a enregistré, durant ce laps de temps, plus de 15.000 visites, la Faculté des lettres 13.123, la FST 5.000 et la Faculté de droit 3.615.

Notons que chaque visiteur doit avoir son propre mail étudiant généré par l’université. En plus du partage des cours sous formats Word, PDF et PowerPoint, l’université assure également la production d’une moyenne de 24 capsules audiovisuelle par jour.

Actuellement, l’UMI de Meknès travaille avec deux types de plateformes, à savoir l’espace Moodle (plateforme d’apprentissage en ligne gratuite disponible dans chaque établissement) et la plateforme Open EdX, qui a récemment vu le jour dans le cadre du projet européen MarMOOC.

Pour encourager les professeurs à produire plus de contenu audiovisuel, les équipes techniques de l’université ont élaboré un programme de formation en leur faveur afin de les initier aux techniques et normes de production de ce type de contenu. Il s’agit aussi de leur proposer une assistance technique tout au long de cette opération. Il faut noter que les établissements de l’université ont tenu plusieurs rencontres avec les responsables des filières pour examiner les moyens de faire face à cette situation exceptionnelle.

Par ailleurs, une cellule a été mise en place pour fournir les informations nécessaires et prendre en charge les étudiants sur le plan psychologique, invitant les étudiants à rester chez eux et à faire preuve de responsabilité en respectant les consignes et les instructions des autorités. L’ensemble de ces mesures ont été prises suite à l’annonce de la suspension des cours dans l’ensemble des établissements d’enseignement du royaume, tous cycles confondus, conformément aux directives des autorités compétentes qui visent à endiguer la propagation du Covid-19.

En effet, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avait annoncé la suspension des cours lundi 16 mars -et ce jusqu’à nouvel ordre- dans l’ensemble des crèches, établissements d’enseignement, de formation professionnelle et des établissements universitaires, privés ou publics.

Cette décision s’inscrivant dans le cadre des mesures de prévention visant à endiguer la propagation du coronavirus est applicable à l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur publics et privés, établissements de formation des cadres ne faisant pas partie d’universités, écoles et centres de langues relevant des missions étrangères, centres de langues et de soutien scolaire privé. Selon le ministère, la décision de suspendre les cours constitue une mesure préventive visant à protéger la santé des élèves, des stagiaires, des étudiants, des cadres administratifs et pédagogiques exerçant dans les établissements d’enseignement et tous les citoyens, l’objectif ultime étant de lutter contre la propagation du coronavirus, qualifié de «pandémie» d’envergure mondiale par l’OMS.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer