Éco-Business

Emploi. La Fondation AWB sonde la créativité des jeunes

En plein confinement sanitaire, la Fondation Attijariwafa bank et Injaz Al-Maghrib ont testé la créativité des jeunes marocains porteurs de projets dans le cadre du premier «Innovation Camp» virtuel sur le thème de la WebTV. Premier constat: le Maroc a un énorme talent.

Le confinement sanitaire peut parfaitement rimer avec créativité. Organisé pendant la période précitée, du 23 au 28 mai, par la Fondation Attijariwafa bank et Injaz Al-Maghrib, le premier Innovation Camp virtuel, qui a mis en prise de jeunes cerveaux marocains, est la preuve que cette théorie n’est pas du vent. Dans cette compétition, il a été essentiellement question d’introduire, par la pratique et les challenges, des méthodologies en créativité et en innovation (business model, brainstorming, sélection d’idées pertinentes…) auprès de jeunes porteurs potentiels de projets. Fortement nourri par la synergie entre les conseillers bénévoles du groupe bancaire et leurs équipes d’étudiants multidisciplinaires, l’Innovation Camp virtuel a permis aux bénéficiaires de développer de nouveaux skills, d’expérimenter le travail en équipe, de donner libre cours à leur imagination en adoptant de nouvelles postures «out of the box» et, enfin, de construire des modèles innovants et économiquement viables à la fois.


108 jeunes étudiants de 8 villes du royaume
Concrètement, la problématique soumise par la Fondation Attijariwafa bank consistait à créer et lancer une chaîne WebTV Jamiati, destinée à devenir une référence auprès de sa cible pendant et après le confinement. Au total, 108 jeunes étudiants de différents établissements supérieurs provenant de 8 villes du royaume ont participé à ce format inédit de l’Innovation Camp. Répartis sur plusieurs équipes et coachés par des conseillers bénévoles d’Attijariwafa bank, les étudiants ont pu travailler sur des solutions innovantes pour répondre à la problématique; ils provenaient des villes de Casablanca (étudiants scientifiques faisant partie du pôle Saleem), El Jadida (Université Chouaib Doukkali), Fès (étudiants ingénieurs de la FST), Tétouan (étudiants ingénieurs de l’ENSA et étudiants scientifiques de la Faculté des Sciences), de l’Oriental (étudiants ingénieurs), Rabat (étudiants économistes en management des entreprises et gestion de projets), Safi (étudiants ingénieurs de l’ENSA) et Agadir (étudiants économistes de l’ENCG). Le challenge consistait à réunir 6 équipes composées de 18 étudiants pour bénéficier du coaching des conseillers bénévoles du groupe. «Ce programme a rencontré un succès certain auprès des jeunes étudiants grâce au professionnalisme des encadrants et à la mobilisation effective de 13 collaborateurs conseillers bénévoles du Groupe Attijariwafa bank qui se sont montrés présents tout le long du Camp pour encadrer et coacher les participants», se félicite le premier groupe à l’échelle du Maghreb et de la région Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Au terme de 5 jours d’ateliers se déroulant dans une classe virtuelle, un jury prestigieux, constitué de décideurs de renom, d’experts en innovation et entrepreneuriat, de responsables universitaires et d’acteurs de la société civile, a désigné le 28 mai l’équipe lauréate de ce 1er camp virtuel.

AWB, résolument engagée en faveur des TPE
Le programme I’Camp, co-organisé avec son partenaire Injaz Al-Maghrib, association reconnue d’utilité publique, créée en 2007 sous l’impulsion du groupe Al Mada, qui se fixe pour mission de révéler aux jeunes leur potentiel et leur donner l’envie d’entreprendre en milieu scolaire à travers l’implication de l’entreprise dans l’enseignement public, a permis à la Fondation Attijariwafa bank de lancer la digitalisation de l’ensemble de ses programmes de formation entrepreneuriale et de saisir ce momentum particulier marqué par la crise sanitaire du Covid-19 pour réaffirmer son soutien à l’entrepreneuriat des jeunes et continuer à interagir avec sa communauté tout en capitalisant sur son programme de mécénat de compétences. Cette initiative de la Fondation Attijariwafa bank est en phase avec l’axe stratégique du groupe Attijariwafa bank, relatif au soutien à l’entrepreneuriat et l’accompagnement des jeunes porteurs de projets, dans le sillage du projet sociétal de l’actionnaire de référence du groupe Al Mada. Résolument engagée en faveur des TPE à travers notamment la plateforme Dar Al Moukawil, structure dédiée aux jeunes porteurs de projets, auto-entrepreneurs, très petites entreprises, clients et non-clients, le groupe présent dans 25 pays, dont 14 pays en Afrique via un réseau bancaire de 10 millions de clients, a récemment lancé la 2e édition du concours baptisé «Les Trophées Ana Maâk». Il s’agit d’un concours à envergure nationale dont l’objectif est de récompenser les efforts et les réussites des très petites entreprises à travers trois prix dans différentes catégories.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer