Maroc

El Khalfi : Le Maroc est toujours confronté aux défis de l’emploi des jeunes diplômés

Le Maroc fait toujours face à des défis majeurs en matière d’emploi des jeunes diplômés, a indiqué, samedi à Safi, le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Intervenant lors de la 1re Conférence de Safi, initiée par l’Union marocaine des conseils et associations de la société civile (section de Safi), sur « L’emploi et l’entreprise, quelles perspectives ? », El Khalfi a souligné la nécessité d’établir un véritable diagnostic et de prendre des mesures concrètes et objectives en vue de contribuer à la lutte contre le chômage des jeunes diplômés.


Et d’ajouter que bien que l’indicateur présenté par Bank Al-Maghrib dans son rapport, la semaine dernière, révèle une légère baisse du chômage et la création de plus de 112.000 postes d’emploi en faveur des jeunes diplômés en 2018, la moyenne du chômage en milieu urbain est quatre fois plus élevée que celle enregistrée à l’échelle nationale. Dans ce sens, le ministre a passé en revue les défis liés à la création de postes d’emplois, avec des chiffres et statistiques à l’appui qui montrent une forte hausse du nombre des lauréats des universités et des établissements de la formation professionnelle par rapport à 15 années auparavant (augmentation du nombre des titulaires de licence à 130.000 contre 45.000 auparavant, tandis que le nombre des lauréats des instituts de la formation professionnelle a presque doublé en 20 ans).

De son côté, le président de l’Union marocaine des conseils et associations de la société civile, Rachid Ouazzani, a précisé que la 1re Conférence de Safi sur l’emploi est une véritable occasion pour débattre des différents programmes et s’enquérir de la mise en place des piliers essentiels pour le secteur de l’emploi, relevant que la ville de Safi constitue un important pôle économique et touristique qui pourrait réaliser un saut qualitatif en matière d’emploi à la faveur de ses énormes potentialités.

Pour sa part, le directeur régional de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), Hicham Kasbaoui, a mis l’accent sur les principales missions de l’agence, notamment la promotion de l’emploi sur les plans local et provincial et l’attraction des investisseurs dans les domaines industriel, agricole et de la pêche maritime.

Quant aux autres intervenants, ils ont fait remarquer que les bassins d’emplois diffèrent d’une région à une autre en raison des spécificités relatives à la nature des chercheurs d’emplois, notant que la promotion de l’emploi interpelle l’ensemble des intervenants.

Ils ont appelé à la simplification des procédures administratives en faveur des jeunes diplômés en vue de les inciter à la création d’entreprises, contribuant ainsi à la réduction du taux de chômage dans les rangs de cette frange de la société.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer