Monde

Donald Trump remercie l’Arabie saoudite pour la baisse du prix du pétrole

 
Le président américain, Donald Trump, a remercié mercredi l’Arabie saoudite pour la baisse du prix du pétrole, au lendemain de son soutien sans faille affiché à Ryad, plus d’un mois après le meurtre du journaliste, Jamal Khashoggi, critique du pouvoir.

« Les prix du pétrole baissent. Génial! », s’est félicité sur Twitter le 45e président des États-Unis. « 54 dollars, c’était 82 dollars avant. Merci à l’Arabie saoudite, mais allons encore plus bas », a-t-il poursuivi.


La veille, la Maison Blanche avait surpris en publiant un communiqué réitérant un soutien sans faille à l’Arabie saoudite.

Or le meurtre du journaliste saoudien, le 2 octobre dernier dans le consulat saoudien d’Istanbul, a terni l’image du royaume et de son prince héritier, Mohammed ben Salmane, dont la plupart des observateurs estiment qu’il ne pouvait pas ignorer l’opération.

« Il se pourrait très bien que le prince héritier ait eu connaissance de cet événement tragique…peut-être, peut-être pas! », a dit Donald Trump dans un communiqué.

« Nous ne connaîtrons peut-être jamais tous les faits entourant le meurtre de Jamal Khashoggi », un « crime épouvantable que notre pays ne pardonne pas », a-t-il ajouté.

Mais pour le locataire de la Maison Blanche, pas question de toucher à l’alliance stratégique unissant Ryad et Washington.

« Les États-Unis entendent rester un partenaire inébranlable de l’Arabie saoudite », a-t-il poursuivi, insistant sur la réactivité de Ryad à sa demande de maintenir le prix du pétrole à des « niveaux raisonnables ».

Selon plusieurs médias américains, dont le Washington Post, dans lequel écrivait Khashoggi, la CIA n’a plus de doutes sur la responsabilité de MBS.

Donald Trump a assuré mardi que l’agence américaine de renseignement extérieur n’avait « rien trouvé d’absolument certain ».

 






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page