Maroc

Digitalisation : le Maroc bien classé dans la région MENA

Dans le dernier rapport de l’European Center for Digital Competitiveness, intitulé Digital Riser Report 2020, le Maroc occupe la 4e place dans la région MENA en matière de compétitivité digitale.

Il est aujourd’hui difficile de nier l’importance des technologies numériques, et surtout de la digitalisation d’un pays, dans la mesure où celle-ci facilite les opérations de gestion et d’interaction des différentes institutions et organisations.


En effet, comme le souligne le rapport de l’European Center for Digital Competitiveness (ECDC), les entreprises dotées d’un modèle économique numérique ont pu survivre sans perte de revenus significative, et la pandémie de coronavirus a davantage mis en évidence l’importance du digital. S’appuyant sur les données du Forum économique mondial, le Digital Riser Report analyse les progrès de chaque pays par rapport à ses pairs mondiaux au cours des trois dernières années.

Pour ce faire, l’ECDC a procédé à une étude minutieuse des trois principaux risques numériques dans chaque région, et élaboré un recueil d’études de cas sur les meilleures pratiques. Ce recueil présente les politiques des gouvernements qui contribuent à l’avancement de la transformation numérique, son objectif étant surtout de permettre à ces gouvernements d’évaluer et d’adapter leurs stratégies pour l’avenir. Ainsi, dans le classement 2020, le Maroc occupe la 4e place dans la région MENA après l’Arabie saoudite, l’Algérie et l’Égypte.

D’un point de vue général, la région MENA a beaucoup progressé, puisque 14 pays ont amélioré leur compétitivité numérique, souligne le rapport. En outre, le Maroc et l’Arabie saoudite sont les pays qui se sont le plus améliorés, respectivement en termes d’écosystème et d’état d’esprit. Pour rappel, le Maroc a lancé plusieurs initiatives en vue d’accélérer sa transformation digitale. Parmi celles-ci, la création de l’Agence de développement du digital (ADD) en 2017, placée sous la tutelle du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique. Son rôle : mettre en œuvre la stratégie de l’État en matière de développement du digital et promouvoir la diffusion des outils numériques et le développement de leur usage auprès des citoyens.

À cet effet, l’ADD a dévoilé, en décembre 2019, sa note d’orientations pour le développement du digital à l’horizon 2025 avec les objectifs suivants : transformer les interactions avec l’administration publique via la digitalisation de bout en bout des parcours, ériger le Maroc en tant que hub digital et technologique de référence au niveau africain avec une évolution dans le classement Online Service Index des Nations unies, et mettre le digital au service d’une société plus inclusive et égalitaire. 

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer