Culture

Design: Entretien avec Dounia Lahlou, fondatrice de la marque Dalaya

Fondatrice de la marque Dalaya avec sa sœur jumelle, Dounia Lahlou réinvente l’espace avec sa touche personnelle et sa poésie. À deux, elles donnent un supplément d’âme et une complémentarité naturelle à des espaces et à des intérieurs. Découverte.

Quel est la particularité de la marque Dalaya ?
Dalaya, espace et objet, invente des espaces architecturaux aux ambiances poétiques où le meuble structure l’espace et donne à son usager la capacité de se l’approprier avec un haut niveau de personnalisation. Notre souhait le plus cher, avec ce projet, est de proposer, au cœur de différents univers, des créations d’une haute ambition tant esthétique que technique. Dalaya veut mettre son usager au premier rang en l’incitant à matérialiser ses envies ou besoins à travers la restructuration de son intérieur.


Comment est né ce projet ?
Ma soeur jumelle et moi avons eu deux parcours totalement différents. Je suis diplômée de l’école Camondo, arts décoratifs de Paris, en architecture d’intérieur et design, et elle de l’Inseec Business School en commerce international. Nous avons travaillé dans des secteurs et avec des supports différents, mais nous avions une vision commune du monde et une envie chaque jour grandissante de lier nos forces. Caractères opposés mais complémentaires, chacune apporte une réelle valeur ajoutée à chaque création, chaque objet a alors un bel équilibre entre esthétique, fonctionnalité, technique et production.

Comment donnez-vous naissance à un objet ?
Pour moi, le meuble est une oeuvre d’art que l’on peut vivre au quotidien, qui nous accompagne, quelque chose de plus direct, plus proche de nous. J’écris toujours avant de donner vie à une création. Il est essentiel, pour moi, d’écrire son histoire. Viennent ensuite les formes naissantes de ces innombrables mots, comme un grand arbre avec plusieurs branches.

Quels sont vos matériaux de prédilection ?
Ce merveilleux monde que nous habitons est couvert d’une abondance de roches qui peuvent être exploitées dans la restructuration ou décoration de nos intérieurs. J’ai toujours été particulièrement attirée par les matériaux qui résistent à l’usure du temps, à la chaleur ou à la pression. La céramique par exemple révèle des caractéristiques de résistance comparables à celles des métaux et peut être exploitée sous différentes formes. Le marbre offre une variété de couleurs et de veinages quasiment illimitée.

Comment pensez-vous la décoration d’un espace ? Que prenez-vous en compte ?
Il est primordial pour moi d’être avant tout à l’écoute de chaque usager. Chacun de ses besoins ou envies seront retranscrits à travers un décor que je veux à l’image de son habitant, ses envies, son mode de vie. Chaque problématique pour moi est une chance de plus de mettre ma créativité au service de chaque univers et agir sur son évolution.

Comment est née votre passion pour le design ?
Enfant, je dessinais tout le temps, je vivais dans mes dessins, et confondais parfois mon imaginaire avec le monde réel. J’ai toujours été très attentive à la nature, je l’observais tout le temps, j’ai toujours été impressionnée et grandement inspirée par sa palette exhaustive de couleurs, nuances et textures, ça m’a vite donné envie de créer des objets poétiques à usage unique, comme Mymoon, le miroir aux deux visages qui se pose au sol comme par magie, réinvente vos espaces à l’infini, leur donne une dimension d’intemporalité.

Quelle est la part émotionnelle dans votre travail ?
C’est l’histoire de la rencontre d’une vie, celle de deux âmes jumelles. Même s’il ne s’agit pas d’une rencontre à proprement parler, elle a marqué, volontairement ou non, mon esprit et l’a contraint à puiser dans l’imaginaire. Ma relation avec ma soeur jumelle m’a donné envie, dès mon plus jeune âge, de matérialiser des émotions que les autres n’arrivaient pas à comprendre. J’ai commencé par l’écriture et, naturellement, le dessin est apparu, me permettant de donner vie à mes personnages ou à mes espaces rêvés. Nous avons partagé la même chambre pendant des années, ce qui m’a vite conduite à imaginer des objets modulables ou qui nous permettaient d’exploiter, chacune, l’espace à sa convenance.

D’où vient l’inspiration d’une collection ?
L’inspiration me vient souvent d’une envie de matérialiser un sentiment, une expérience ou encore d’une analyse de nos besoins quotidiens. Il s’agit de lier le fonctionnel et l’esthétique autour d’un design voulu sensible à nos nouveaux modes de vie.

Jihane Bougrine
Les Inspirations Eco

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer