Maroc

Des œuvres d’arts disparaissent du Parlement

Résultat de recherche d'images pour "parlement leseco.ma"

Le mystère plane toujours sur la disparition de trois tableaux du peintre Fouad Bellamine de l’enceinte du Parlement. Le président de la Chambre des conseillers, Habib El Malki, avait déclaré, la semaine dernière à la presse, ne pas être au courant de cette affaire, suite aux déclarations du peintre, selon lesquelles le roi Hassan II aurait acheté trois de ses tableaux afin d’orner les couloirs du Parlement, rapporte Assabah dans son numéro du 17 janvier.


L’émergence de cette affaire de vol coïncide avec la publication des mémoires d’Abdelhay Bennis, le plus ancien fonctionnaire au Parlement, en poste depuis la fin des années 70. Dans ses mémoires, le fonctionnaire confirme la disparition de coûteuses œuvres d’art de l’enceinte de l’institution législative.

Bennis a révélé que suite aux travaux de rénovation et de restructuration du siège du Parlement entre décembre 1984 et avril 1985, l’édifice a été orné de décorations de luxe, sur ordre du roi Hassan II. Des œuvres d’art de peintres marocains de renom, dont le prix total était estimé à 2 MDH, ainsi que des antiquités dont le prix atteignait 3 MDH, ont été commandés selon des documents.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer