Uncategorized

Déchets sur la voie publique: Les autorités de Casablanca vont (enfin) sanctionner

Résultat de recherche d'images pour "JET DE DECHET CASABLANCA"

Casablanca décide de prendre le taureau par les cornes pour faire face aux agissements allant à l’encontre du civisme de la part des citoyens qui se débarrassent des déchets ménagers et assimilés de manière anarchique.


Les autorités de la ville envisagent -enfin- d’activer le volet lié aux sanctions prévu dans la loi 20.00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination. Fini, donc, les scènes d’ordures gisant ça et là dans les artères de la ville, car les autorités entendent sanctionner sévèrement les contrevenants.

Dans un premier temps, une campagne de sensibilisation sera lancée à travers la ville. Elle visera les habitants, les commerçants, les restaurateurs… Les autorités effectueront des opérations de surveillance dans le but de repérer tous les individus ou entités qui jettent leurs déchets en violation de la loi, ou les stockent.

D’un point de vue réglementaire, le stockage, le traitement ou l’incinération des déchets sont passibles, selon l’article 70 de la loi 28.00, d’une amende de 10.000 à 2.000.000 de dirhams et d’un emprisonnement de 6 mois à 2 ans. La même loi prévoit une amende de 200 à 10.000 dirhams lorsqu’il s’agit de dépôt, de rejet, d’enfouissement, de stockage, de traitement, d’incinération ou d’élimination des déchets ménagers ou assimilés, ou des déchets industriels, médicaux et pharmaceutiques non dangereux ou des déchets inertes ou des déchets agricoles en dehors des endroits désignés à cet effet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer