Éco-Business

Crise sanitaire: Comment Ericsson accompagne les opérateurs de télécommunications

Tout au long de cette crise sanitaire, le fournisseur réseau oeuvre à maintenir le meilleur service possible pour ses clients et à minimiser l’impact que cette perturbation pourrait avoir sur les réseaux. Ericsson veille à ce que les opérateurs de télécommunications puissent offrir à leurs abonnés et utilisateurs la meilleure qualité de réseau possible. Interview avec Nora Wahby, Directrice d’Ericsson Afrique de l’Ouest et Maroc…


La demande des opérateurs de télécommunications a-t-elle augmenté avec le confinement ?
Plus que jamais les gens comptent sur les réseaux mobiles pour rester en contact avec leur famille, accéder aux services essentiels, exercer leur métier ou gérer leur entreprise. En raison de la pandémie de Covid-19, c’est surtout la demande de données qui augmente. Les gens passent plus de temps en ligne à la maison et génèrent donc plus de trafic par jour. Le trafic quotidien se déplace également des centres d’affaires vers des zones plus résidentielles. Par conséquent, dans les zones où le haut débit fixe est bien développé, une partie du trafic mobile se déplace également vers la connexion Wi-Fi domestique et les réseaux fixes. Les équipes d’ingénieurs d’Ericsson travaillent sans relâche et avec dévouement pour maintenir le meilleur service possible et minimiser l’impact que cette perturbation pourrait avoir.

Y a-t-il des mesures spécifiques pour renforcer les réseaux au Maroc ?
Malgré la situation actuelle marquée par le Covid-19, Ericsson Maroc continue à rester proche de ses clients pour comprendre et répondre à leurs besoins. Nous sommes mobilisés et nous faisons tout notre possible pour aider les fournisseurs de services à maximiser la capacité et la performance de leurs réseaux, tout en assurant la santé et la sécurité de toutes les ressources impliquées.

Le réseau de télécommunications national peut-il supporter des débits élevés, en particulier pendant le confinement ?
Tous les réseaux, tant mobiles que fixes, sont dimensionnés pour supporter la charge de pointe pendant la période la plus chargée. Le trafic vocal a généralement lieu le matin, à l’heure du déjeuner et en fin de journée. Il ne semble pas y avoir de changements notables aux moments où ces pics se produisent, mais une légère augmentation du trafic vocal a été constatée. Les pics de trafic de données ont généralement une durée plus longue et les moments de pic interviennent traditionnellement le soir, à partir de 19 heures environ. Le jour le plus chargé de la semaine est plutôt le samedi, ce qui s’explique probablement par le fait que le streaming vidéo est le principal facteur de trafic de données aujourd’hui. Le fait que les gens restent chez eux toute la journée n’y change rien, bien que la charge ait augmenté pendant la journée.

Quelles solutions proposez-vous ?
Aujourd’hui, la qualité du réseau est un élément fondamental pour tous les foyers et toutes les entreprises du monde entier, parce que de plus en plus de personnes travaillent à domicile. Ericsson fournit une infrastructure mobile à large bande ainsi que le Cloud. Nous modernisons, étendons et exploitons des réseaux pour les fournisseurs de services, en veillant à ce que les opérateurs de télécommunications puissent offrir à leurs abonnés et utilisateurs la meilleure qualité possible.

Quelles sont les actions menées par Ericsson pour lutter contre le coronavirus dans ses bureaux ? Quel est le nombre d’employés ?
Combien sont passés au télétravail ?
Ericsson suit de près le développement du coronavirus et les recommandations des autorités nationales et des organismes internationaux compétents. Nos bureaux marocains comptent 145 employés. Nous prenons des mesures de précaution pour garantir la santé et la sécurité de tous nos employés, pour minimiser l’impact sur les activités de notre entreprise et prévenir la propagation du coronavirus. Depuis le 25 février, Ericsson a restreint les voyages d’affaires non essentiels dans le monde entier. Le 27 février, l’entreprise a mis en place des mesures préventives pour les voyages privés. Chaque employé est tenu de respecter les instructions des autorités locales et de n’envisager le retour au bureau qu’après accord de sa hiérarchie. Lorsqu’il s’agit de travailler à domicile, dans des circonstances normales, la plupart des employés d’Ericsson ont cette possibilité parce que nous disposons de l’environnement informatique nécessaire pour le faire de manière satisfaisante. Les décisions concernant la recommandation ou l’obligation de travailler à distance sont prises site par site, pays par par pays, et sont généralement décidées en coordination avec les autorités locales. Chez Ericsson Maroc, tous les employés travaillent depuis chez eux, à l’exception de nos ingénieurs de terrain que nous considérons comme des héros car ils assurent la continuité de nos activités et le bon fonctionnement de nos réseaux.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer